Rio 2016 : Le scandale « Petrobras » conduit à l’arrestation de l’ancien Président du Brésil

Artisan majeur de la victoire de Rio de Janeiro dans la course à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2016, l’ancien Président du Brésil (2003-2010) a été arrêté et placé en garde à vue.

Cette information fait suite à la perquisition ordonnée ces dernières heures par les autorités judiciaires en charge du dossier « Petrobras », et à l’ouverture d’une enquête pour trafic d’influence, en juillet 2015.

L’ancien Président du CIO, Jacques Rogge ; le Président du Comité d’Organisation de Rio 2016, Carlos Arthur Nuzman et l’ex-Président du Brésil, Lula lors de la signature du Contrat Ville-Hôte (Crédits – Rio 2016 / Arnaud Meylan)
L’ancien Président du CIO, Jacques Rogge ; le Président du Comité d’Organisation de Rio 2016, Carlos Arthur Nuzman et l’ex-Président du Brésil, Lula lors de la signature du Contrat Ville-Hôte (Crédits – Rio 2016 / Arnaud Meylan)

Luis Ignacio Lula da Silva – plus connu sous le nom de Lula – pourrait entrainer dans sa chute l’actuelle Présidente du pays, Dilma Rousseff. Cette dernière – déjà menacée par une procédure de destitution initiée par ses opposants politiques – pourrait en effet être inquiétée par les suites du plus grand scandale de corruption du Brésil, scandale qui a déjà frappé une partie de la classe politique brésilienne.

Le site « ISTOE » affirme notamment que le Sénateur Delcidio Amaral (Parti des Travailleurs) aurait récemment déclaré que Dilma Rousseff avait nommé un juge à la Cour Supérieure de Justice afin de préserver les intérêts d’industriels corrompus.

Toujours selon le Sénateur, qui appartient à la même formation politique que Lula et Dilma Rousseff, l’ancien Président aurait été au courant des diverses tractations concernant « Petrobras ».

Ce scandale majeur a déjà balayé le Président de la Chambre des Députés. Eduardo Cunha sera ainsi jugé dans les prochains mois, pour avoir perçu au moins 5 millions de dollars de pots-de-vin. Et ce n’est pas le seul, loin de là.

L'ancien Président Lula et l'actuelle Présidente du Brésil, Dilma Rousseff (Crédits - Page officielle Facebook)
L’ancien Président Lula et l’actuelle Présidente du Brésil, Dilma Rousseff (Crédits – Page officielle Facebook)

A 154 jours de l’ouverture des Jeux de Rio 2016, l’annonce de l’arrestation de Lula et les futures révélations de l’enquête pourraient affaiblir encore davantage une Présidente déjà sous le coup des critiques et qui doit faire face à l’une des crises économiques les plus sévères de l’histoire du Brésil.

L’Institut Brésilien de la Géographie et de la Statistique a d’ailleurs confirmé la gravité de cette crise, qui a d’ores et déjà impacté l’organisation des JO 2016.

L’an passé, le Produit Intérieur Brut (PIB) s’est ainsi contracté de 3,8%, soit le niveau le plus bas depuis 25 ans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s