Pékin 2022 : Laurent Fabius adresse ses félicitations aux autorités chinoises

Quelques heures après l’élection de Pékin (Chine) en qualité de Ville Hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2022, le Ministre Français des Affaires étrangères a adressé ses félicitations aux porteurs de la candidature.

Ainsi, samedi 1er août, Laurent Fabius a publié un communiqué dans lequel il estime que « la mobilisation exceptionnelle des autorités chinoises, leur professionnalisme et le succès des Jeux Olympiques de 2008 ont largement contribué à ce choix.

Je souhaite un plein succès aux Jeux Olympiques d’hiver de 2022 de Pékin et suis sûr qu’ils sauront promouvoir efficacement les valeurs universelles portées par le sport ».

(Crédits - Page officielle Facebook de Laurent Fabius)
(Crédits – Page officielle Facebook de Laurent Fabius)

Si cette déclaration répond aux standards de l’art diplomatique, elle n’en demeure pas moins stratégique.

D’une part, la Chine représente un marché économique majeur et l’aménagement des sites de compétitions – notamment dans les zones de Zhangjiakou et Yanqing – pourrait nécessiter un savoir-faire spécifique aux sites de sports d’hiver.

Un savoir-faire dont dispose la France et ses entreprises et que l’Hexagone avait déjà mobilisé au service des organisateurs des JO d’hiver de Sotchi 2014.

Ainsi, outre la présence de la société ATOS comme partenaire du Comité International Olympique (CIO), la France avait assuré sa présence en Russie au travers de prestations assurées par « Cofely Ineo » (filiale de GDF-Suez) pour les Cérémonies et par « La Compagnie des Alpes » pour la gestion d’une partie des pistes de ski pour les vingt-cinq ans à venir.

D’autre part, la France est candidate à l’accueil des JO d’été de 2024 et un éventuel soutien – même implicite – de la Chine ne serait pas une mauvaise nouvelle, bien au contraire. La Chine sera en effet une nation dont les voix olympiques seront convoitées en 2017, année d’élection des Jeux d’été de 2024

En félicitant en conséquence les autorités chinoises pour l’obtention des Jeux de 2022, le Ministère des Affaires étrangères espère sans doute contribuer à la stratégie diplomatique tricolore en vue de l’attribution des Jeux d’été.

Mais cette attention du Ministère vise aussi et peut-être même surtout, à réparer l’image désastreuse donnée par la France à la Chine, lors du passage de la flamme olympique à Paris, en 2008. Les manifestations contre l’organisation des JO 2008 avaient alors été vécues comme une agression, tant par le pouvoir chinois que par le CIO, soucieux de ne pas placer les querelles diplomatiques et politiques au cœur des Jeux.

Le travail de conviction commence donc maintenant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.