JO 2022 : « Munich aurait eu la victoire servie sur un plateau d’argent » selon le Président du Comité Olympique Allemand

Le 10 novembre 2013, Munich (Allemagne) organisa un référendum relatif à son projet de candidature olympique pour les Jeux de 2022.

Reprenant dans les grandes lignes le concept développé pour les Jeux d’hiver de 2018, le projet pour l’échéance suivante ne parvint toutefois pas à convaincre la population de la principale ville de Bavière, ni même celle des autres localités susceptibles d’accueillir des épreuves sportives, à l’instar de Garmisch-Partenkirchen.

En effet, avec plus de 52% d’opposants, les promoteurs de la candidature s’étaient alors résolus à retirer le projet.

Munich 2022 - référendum

Aujourd’hui, le Comité Olympique Allemand (DOSB) a tourné la page et vise désormais l’organisation des Jeux d’été de 2024 avec la candidature de Hambourg, mais semble tout de même nostalgique du projet porté par Munich, évoquant en ce sens, une occasion manquée pour le sport allemand et pour le Mouvement olympique en général.

« Il est regrettable de constater que Pékin (Chine) et Almaty (Kazakhstan) sont les deux seules villes en course. Il est maintenant clair que Munich aurait eu la victoire servie sur un plateau d’argent » selon le Président du DOSB, Alfons Hörmann, cité par l’agence Reuters.

Ce propos – qui pourrait facilement être qualifié d’arrogant – s’explique au regard de deux éléments.

Le premier repose sur la qualité technique incontestable du dossier allemand pour 2022 et sur l’expérience du pays dans l’organisation de grands événements sportifs internationaux.

Le second repose sur la règle tacite de rotation des continents qui prévalait jusqu’alors au sein du Mouvement olympique.

PyeongChang (Corée du Sud) ayant été désignée Ville Hôte des Jeux d’hiver 2018, il apparaissait dès lors évident qu’une ville européenne aurait eu une assise majeure pour remporter l’édition de 2022, sauf à voir émerger une éventuelle candidature américaine, ce qui n’a jamais vraiment été à l’ordre du jour, les États-Unis misant très tôt sur l’Olympiade de 2024.

Munich 2022 - Stade olympique

En somme, une occasion manquée sur le plan sportif mais aussi historique. En cas de victoire, Munich aurait été la première Ville Olympique hôte des Jeux d’été (1972) et des Jeux d’hiver (2022).

Désormais, seule la capitale chinoise peut inscrire son nom sur ce registre. Si elle gagne la partie pour 2022, elle doublera alors la mise après avoir remporté les JO d’été de 2008.

Illustrations : Affiches de la campagne pour le référendum olympique et vue du Stade Olympique de Munich (Crédits – Munich 2022)
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.