JO 2024 : La Hongrie confirme son désir des Jeux en décrochant l’organisation de deux compétitions majeures

En obtenant, à quelques jours d’écart, l’organisation des Championnats du Monde de natation et de judo 2017, la Hongrie confirme sa volonté de postuler prochainement à l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques.

Si ce projet est un vieux « serpent de mer » pour Budapest, la capitale hongroise semble aujourd’hui bien décidée à se lancer dans une course où Boston (États-Unis) et Hambourg (Allemagne) sont déjà partantes et dans laquelle Paris (France) devrait se présenter d’ici quelques semaines.

Pour appuyer cette ambition, Budapest se positionne dès aujourd’hui sur l’accueil d’événements d’envergure internationale et ce, afin de permettre la modernisation de ses infrastructures existantes ou l’aménagement de nouveaux équipements.

Budapest 2024 - vue sur le Parlement

Ce sera ainsi le cas pour les Mondiaux de natation – que la Hongrie avait initialement obtenu pour l’année 2021 – et ce sera également le cas pour les Mondiaux de judo que le pays vient de décrocher cette semaine.

Président de la Fédération Internationale, Marius Vizer est d’ailleurs « convaincu que ce sera un succès en Hongrie, notamment avec la possibilité d’une candidature pour les Jeux Olympiques 2024 et aussi au vu de l’histoire brillante du judo dans le pays ».

Du côté des personnalités du sport hongrois, l’optique d’une candidature est évidemment un argument de poids pour demander des aides étatiques supplémentaires pour développer le sport en général et certaines pratiques en particulier.

Mais comme l’a précisé Fürjes Balázs, Commissaire aux investissements prioritaires, « le gouvernement n’a pas défini sa position à l’heure actuelle ».

Toutefois, les récents engagements du gouvernement à l’égard des Fédérations Internationales de natation et de judo montrent une réelle volonté politique de candidater et ce, en dépit des déclarations du Maire de Budapest qui demeure réticent à l’idée d’envoyer sa ville sur la scène mondiale.

Quoiqu’il en soit, les autorités sont déterminées à faire de la Hongrie une place forte du sport au cours des années à venir. D’ici 2020, l’État prévoit ainsi d’injecter près de 2 milliards d’euros dans l’aménagement de nouvelles installations sportives et culturelles, notamment dans le secteur du Puskas Ferenc Stadion.

Budapest 2024 - façade du Puskas Ferenc Stadion

Mais au-delà de ces engagements, les autorités devront convaincre la population et sans nul doute investir dans les secteurs du quotidien, comme les transports, la santé ou l’éducation.

Les Jeux pourraient être un argument pour accélérer la mise en place de ces projets – d’autant plus depuis l’adoption de la réforme Agenda 2020 – mais la classe politique devra tout de même enclencher des réformes en amont.

Illustrations : Vue du Parlement et façade du Puskas Ferenc Stadion (Crédits – Domingo Leiva et For Budapest)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.