JO 2022 : Pékin engrange de précieux soutiens

Depuis le lancement de sa candidature à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2022, Pékin (Chine) a connu à la fois la méfiance et le soutien.

La méfiance face à un pays toujours aussi ambitieux et désireux d’accueillir de grands événements planétaires mais le soutien des autorités politiques nationales chinoises ainsi que l’appui implicite de responsables sportifs.

La semaine dernière, Pékin 2022 a engrangé de nouveaux soutiens et non des moindres puisqu’il s’agit de huit entreprises susceptibles d’apporter leur savoir-faire et leur expertise à la candidature et, le cas échéant, à l’organisation des JO.

Pékin 2022 - sponsors

De fait, « Beijing Bank », « Beijing Automotive Group » – cinquième constructeur automobile chinois – ou encore « Tencent Group » – société spécialisée dans la messagerie instantanée et les jeux en ligne – se sont engagés dans le cadre d’un partenariat avec le Comité de Candidature.

Les entreprises « PriceWaterHouseCoopers », « Anta Sports », « True Colour Stationary » et « Sandaogu Travel Company » sont également les nouveaux soutiens de la candidature pékinoise.

L’afflux de soutiens de ce type est une exigence pour Pékin. La capitale chinoise doit en effet être en capacité de consolider son projet et surtout, de le crédibiliser.

Pékin 2022 - cérémonie d'accueil des sponsors

Après avoir organisé avec succès les Jeux d’été, la Chine s’est lancée dans la quête des Jeux d’hiver suscitant de nombreuses interrogations. Un défi à sa mesure mais un défi majeur, notamment en ce qui concerne le développement en termes d’infrastructures de transport et de sites sportifs de la région de Zhangjiakou.

Pékin 2022 assure que la réutilisation des installations des JO d’été 2008 sera une priorité absolue mais nul doute que les investissements nécessaires à la mise aux normes des équipements existants de Zhangjiakou s’annoncent particulièrement élevés.

Faire table rase de l’existant et du passé afin d’édifier une cité entièrement consacrée aux sports d’hiver. Une volonté qui n’est pas sans rappeler celle des autorités russes avec le projet pharaonique des derniers Jeux d’hiver de Sotchi 2014. Une volonté qui avait alors un prix : plus de 36 milliards d’euros.

Illustrations : Crédits – Pékin 2022

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.