JO 2022 : Pékin se prépare à remettre son dossier de candidature

Les deux Villes Candidates à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2022, Pékin (Chine) et Almaty (Kazakhstan) doivent déposer cette semaine leur dossier de candidature au siège du Comité International Olympique (CIO) à Lausanne (Suisse).

Après avoir réceptionné les dossiers, l’institution préparera la visite et l’inspection des membres de la Commission d’évaluation, courant février.

D’ici-là, les deux cités vont tâcher de poursuivre la promotion de leur projet respectif. Quoiqu’il en soit, Pékin espère maintenir son statut de favorite et cela passera par la remise de son dossier, dès demain.

Pékin 2022

Une délégation officielle conduite par Liu Peng, Président du Comité National Olympique Chinois et Wang Anshun, Président du Comité de Candidature de Pékin 2022, se rendra en effet sur les rives du Lac Léman pour présenter un dossier élaboré depuis plusieurs mois et qui s’articule autour de deux pôles majeurs : Pékin pour les sports de glace et Zhangjiakou pour les sports de neige.

Le Comité de Candidature est en tout cas « prêt à marquer une autre étape-clé sur la route du rêve chinois pour accueillir les Jeux Olympiques d’hiver et est convaincu que son dossier de candidature satisfera les attentes du CIO.

Pékin 2022 est déterminé à accueillir des Jeux d’hiver centrés sur les athlètes, durables et économiques ».

Mais au moment de déposer son dossier de candidature, nul doute que Pékin 2022 aura une pensée pour He Zhenliang, membre honoraire du CIO, dont le décès a été dévoilé hier.

Homme politique, He Zhenliang était entré au sein de l’institution olympique en 1981 avant d’en devenir membre honoraire dès 2010. Ayant siégé à la Commission exécutive à trois reprises (1985-1989 ; 1994-1998 ; 1999-2003), il fut par ailleurs vice-Président du CIO de 1989 à 1993.

Au-delà de ses fonctions institutionnelles, He Zhenliang fut l’un des artisans de la candidature de Pékin 2008 et de l’organisation des premiers Jeux Olympiques sur le sol chinois.

Pékin 2022 - He Zhenliang

Comme l’a souligné Thomas Bach, Président du CIO, « il a aidé notre Mouvement à mieux comprendre son pays, son peuple et sa remarquable culture.

Le Mouvement olympique a perdu l’un de ses plus fervents ambassadeurs ».

Illustrations : Crédits – Pékin 2022

Laisser un commentaire