JO 2024 : Le Conseil Municipal de Toronto va se prononcer sur l’opportunité d’une candidature

Le Conseil Municipal de Toronto (Canada) doit prochainement se prononcer sur l’opportunité de présenter une candidature à l’organisation des Jeux Olympiques d’été de 2024.

En amont d’une prise de décision, les élus examineront un rapport de la Commission pour le Développement Économique de la ville, qui expose les avantages et les inconvénients d’une telle candidature.

Mais au regard des avis de la Commission, les élus locaux pourraient, comme l’indique le quotidien « Métro », demander une nouvelle étude, plus détaillée, dont le coût est estimé à 1 million de dollars canadiens (670 631 euros).

Toronto - projet olympique 2008 - vue générale

Récemment, l’ancien responsable de la candidature olympique de Toronto 2008, Both Henderson, avait rappelé que « le Comité International Olympique (CIO) considère l’Amérique du Nord et du Sud comme un même continent.

Maitenant, il peut toujours y avoir des surprises [mais] si le CIO était allé à Istanbul ou Madrid en lieu et place de Tokyo [pour 2020], alors Toronto aurait pu avoir une bien meilleure chance pour 2024.

Mais aujourd’hui, je prédis que les JO d’été 2024 iront à l’Europe ».

Une prudence qui n’est pas de mise pour le Président du Comité Olympique du Canada (COC). En mai dernier, Marcel Aubut avait ainsi affirmé qu’il « ne fait aucun doute que ce que le pays a le plus besoin, réside dans l’organisation des Jeux Olympiques d’été ».

Candidate pour les Jeux de 1996, Toronto avait terminé la course en troisième position, devancée par Atlanta (États-Unis) et Athènes (Grèce).

Quelques années plus tard, la cité canadienne avait retenté sa chance pour l’échéance 2008 mais avait là aussi échoué, en obtenant la deuxième place des votes derrière la grande favorite, Pékin (Chine).

Toronto - projet olympique 2008 - vue du ciel

A cette époque, le projet canadien avait été estimé à un peu plus de 2 milliards d’euros. Aujourd’hui, un nouveau concept olympique de Toronto pourrait coûter entre 3,3 et 6,9 milliards de dollars canadiens (2,2 et 4,6 milliards d’euros), tandis que la phase de candidature pourrait être chiffrée entre 50 et 60 millions de dollars canadiens (33,5 et 40,2 millions d’euros) selon la société spécialisée « Ernst and Young ».

Quoiqu’il en soit, le Canada pourrait bien compter sur l’effet de levier des prochains Jeux Panaméricains que le pays organisera en 2015.

De nombreuses infrastructures sont en cours d’aménagement mais nul doute que le concept final pourrait servir de base à la création d’un projet olympique.

Illustrations : Projet olympique pour 2008 (Crédits – Stadium Consultants International)

Laisser un commentaire