Super Bowl 2013 : Plus de 100 millions d’Américains auront les yeux rivés sur La Nouvelle-Orléans

Dimanche soir, plus de 110 millions d’Américains devraient être au rendez-vous du 47e Super Bowl, la finale du championnat de football américain.

Cet événement, sportif, médiatique et économique, est incontournable outre-Atlantique, davantage même que les Jeux Olympiques. Grand messe du sport, il est aussi un rendez-vous majeur pour les partenaires et les compagnies publicitaires, qui déboursent plusieurs millions de dollars pour produire et diffuser des spots avant, pendant et après match. Le coût de diffusion d’un spot publicitaire de trente secondes a d’ailleurs connu une inflation certaine depuis la dernière décennie.

Alors qu’il fallait débourser jusqu’à 2,8 millions de dollars (1,48 million d’euros) pour réserver un tel espace publicitaire en 2010, la facture a sensiblement augmenté pour atteindre 3 millions de dollars en 2011 (2,22 millions d’euros), 3,5 millions en 2012 (2,58 millions d’euros) et même un nouveau palier historique cette année, avec une dépense maximale de 4 millions de dollars (2,95 millions d’euros).

Au delà du simple rendez-vous sportif, le Super Bowl est donc une puissante machine économique et commerciale qui génère un investissement important de la part de la Ville Hôte – La Nouvelle-Orléans cette année – mais aussi des dépenses conséquentes afin de retransmettre l’événement dans les meilleures conditions, en particulier pour les 120 000 visiteurs. Ce chiffre, conséquent, n’est rien en comparaison des centaines de milliers de visiteurs potentiels, que la métropole organisatrice peut espérer attirer grâce à la couverture et à la diffusion de l’événement sportif.

SuperDome - La Nouvelle Orléans

Un impact important au niveau de l’image et de l’économie locale, qu’il faut toutefois savoir relativiser. De fait, tous les analystes ne s’accordent pas sur l’impact réel du Super Bowl. Pour beaucoup, dont Patrick Rishe, la plupart des estimations tiennent compte de l’impact brut, alors qu’il serait plus judicieux de voir l’impact net, une fois toutes les composantes analysées.

En effet, plusieurs éléments sont à prendre en considération lorsque l’on se penche sur la portée économique et commerciale de l’événement, notamment :

– les dépenses des médias pour couvrir la rencontre (CBS est le diffuseur principal),

– les dépenses des visiteurs et spectateurs non-locaux,

– les dépenses des visiteurs locaux,

– les dépenses d’exploitation de l’infrastructure d’accueil,

– les recettes de la billetterie et du ‘merchandising’ qui reviennent en grande partie à la Ligue National de Football américain (NFL)…

Quoiqu’il en soit, le Super Bowl demeure une entreprise à part entière, qui génère dépenses et recettes, et qui contribue au fonctionnement de l’économie locale. Un rapport sur l’impact du 46e Super Bowl organisé à Indianapolis (Indiana), estimait ainsi qu’un « événement aussi important que le Super Bowl, mobilise pratiquement toute la capacité disponible des hôtels, des restaurants, des locations de voitures, des places de stationnement ainsi que des diverses installations à vocation touristique, en particulier dans le centre ville ».

En 2007, le magazine « Forbes » relatait pour sa part le fait que « le Super Bowl est l’événement sportif ayant la plus grande valeur commerciale au monde, devant les Jeux Olympiques d’été et la Coupe du Monde de Football ».

SuperDome de nuit - La Nouvelle Orléans

Il y a deux ans, j’avais consacré un article sur l’impact du 45e Super Bowl, qui s’était alors déroulé dans la ville d’Arlington, près de Dallas (Texas), dans l’imposant Cowboys Stadium. Cette enceinte de 80 000 spectateurs, fut aménagée pour un coût de 850 millions d’euros – dont 240 millions provenant de la Ville – et rassemble les dernières technologies en matière acoustique et de confort pour les spectateurs.

L’an passé, le 46e Super Bowl a été organisé au Lucas Oil Stadium (Indianapolis) et avant généré, la meilleure audience télévisée de l’histoire aux États-Unis, avec pas moins de 111,3 millions de téléspectateurs et même un pic d’audience à 117,7 millions lors des dernières minutes du match.

Cette année, c’est au tour de La Nouvelle-Orléans (Louisiane), d’accueillir l’événement. Le Mercedes-Benz Superdome sera l’hôte du match opposant les San Francisco 49ers aux Baltimore Ravens.

Infrastructure multifonctionnelle construite entre 1971 et 1975, elle peut accueillir jusqu’à 75 000 spectateurs et a déjà connu l’affrontement de plusieurs équipes de NFL puisqu’elle a organisé six Super Bowl dans le passé (1978, 1981, 1986, 1990, 1997 et 2002). Actuellement, le Superdome est la résidence des Saints de La Nouvelle-Orléans.

Outre les compétitions de football américain ou encore de basket-ball, le Superdome a également été l’hôte d’événements politiques de premier plan comme la visite du Pape Jean-Paul II, le 13 septembre 1987, ainsi que la Convention du Parti Républicain à l’été 1988.

Configuration multifonctionnelle oblige, l’infrastructure est régulièrement choisie par des artistes pour des représentations musicales. Ce fut notamment le cas des Rolling Stones, qui y établirent un record mondial : celui du plus grand concert intérieur, avec la présence de 87 500 personnes.

SuperDome vue aérienne - La Nouvelle Orléans

D’un coût initial de 135 millions de dollars (99,7 millions d’euros), le Superdome de La Nouvelle-Orléans a néanmoins connu plusieurs phases de rénovation dont la plus récente, à la suite du passage de l’Ouragan Katrina, en Août 2005. Cette année là, plusieurs milliers d’habitants trouvèrent refuge dans l’enceinte qui ne fut pas épargnée par les conditions climatiques extrêmes (toiture endommagée…).

Sept ans après cet événement tragique, La Nouvelle-Orléans s’apprête à accueillir LE rendez-vous de tous amoureux du football américain.

Un grand spectacle, au delà des frontières du sport.

Les prochaines éditions se dérouleront respectivement au MetLife Stadium du New Jersey (82 000 places) en 2014 et dans le Stade de l’Université de Phoenix (72 000 places) en 2015.

Illustrations : Crédit – NewOrleansOnline.com
– Le Mercedes-Benz Superdome de La Nouvelle-Orléans