Laure Manaudou : Un palmarès exceptionnel dans l’histoire du sport français

C’est fait. Comme il fallait s’y attendre, Laure Manaudou a donc annoncé officiellement sa retraite sportive, ce mercredi soir, sur le plateau du ‘Grand Journal’ de Canal+.

La plus grande nageuse française de tous les temps, a donc décidé de mettre un terme à une carrière particulièrement fructueuse. Depuis son émergence sur la scène sportive mondiale – lors des Championnats d’Europe à Madrid en 2003 mais plus encore lors des Jeux Olympiques d’Athènes de 2004 – Laure Manaudou a glané pas moins de 37 médailles internationales. Mais Laure Manaudou, c’est aussi 100 records battus – 7 mondiaux, 15 européens et 78 français – mais encore 67 titres de Championne de France.

Un succès qui aura permis à la natation tricolore de s’épanouir pour devenir aujourd’hui, l’une des meilleures écoles du monde. L’élan insufflé par la « Sirène de Melun » a contribué à l’émergence de nombreux nageurs, c’est une évidence absolue.

Pour bien mesurer l’importance du palmarès de Laure Manaudou dans l’histoire du sport français – car c’est déjà une page d’histoire – je vous invite à consulter la très belle infographie réalisée par le quotidien « L’Equipe », en cliquant ci-dessous.

Laure Manaudou

Aujourd’hui, la natation française est donc l’une des plus performantes, derrière les Américains mais devant les Australiens.

Toutefois, l’absence d’un Centre Aquatique Olympique demeure une véritable plaie dans ce beau tableau. Malgré la promesse formulée dans le dossier de candidature de Paris pour l’organisation des JO d’été 2012, le Centre Aquatique d’Aubervilliers n’a toujours pas vu le jour. Des retards importants, une enveloppe budgétaire difficile à boucler… Autant d’éléments qui mettent en péril l’avenir d’un tel projet.

Il est néanmoins primordial que notre pays se dote d’une telle infrastructure, notamment dans l’optique de pouvoir accueillir des Championnats d’Europe ou du Monde en grand bassin, mais aussi et surtout, les Jeux Olympiques d’été.

Le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) et le Ministère des Sports doivent prendre leur responsabilité respective, afin de contribuer à la sortie de terre d’un grand Centre Aquatique, dans le périmètre du « Grand Paris » ou ailleurs sur le territoire national.

Laisser un commentaire