JO 2036 : Les Madrilènes divisés sur une éventuelle candidature

Bien que non alignée actuellement parmi les prétendantes à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2036, la capitale espagnole demeure une potentielle candidate. Or, après trois échecs successifs pour les éditions 2012, 2016 et 2020, les habitants de Madrid semblent plus divisés que jamais sur l’opportunité de présenter un nouveau projet.

Visuel du projet de Parc Olympique de Madrid 2020 (Crédits – Madrid 2020)

Les autorités madrilènes ont adopté depuis plusieurs années maintenant une posture de prudence quant à la problématique d’une nouvelle candidature aux Jeux d’été.

Échaudée par les échecs des précédents projets soumis à l’approbation du Comité International Olympique (CIO), Madrid entend ainsi avancer à son rythme, en tenant compte de l’avis de l’instance olympique et en analysant également les besoins pour la ville, que ce soit en termes de grands événements ou de gestion des infrastructures sportives du quotidien.

Aussi, comme l’avait indiqué Sofia Miranda, Conseillère aux Sports de la Ville, lors d’une interview pour le quotidien national « ABC » en début d’année 2022 :

Madrid est une grande ville et vous ne pouvez pas arrêter de rêver en grand. Cette illusion, parfois, nous conduit à être très impulsif.

Mais il faut garder la tête froide, car j’ai étudié les nouveaux critères fixés par le Comité International Olympique et je sais que la route est longue. Ce que nous faisons, c’est donc de préparer la ville pour que, le moment venu, ce soit un ‘Oui’ et que nous n’ayons pas à vivre un autre fiasco. Nous faisons nos devoirs. […]

Vous me permettrez d’être très prudente. C’est une question qui doit être travaillée avec beaucoup de patience. Ce n’est pas le projet d’une équipe gouvernementale ou d’un parti, ce doit être un plan de ville.

Aujourd’hui, cette prudence demeure de mise, même si le Comité Olympique Espagnol (COE) a choisi de fermer la porte à une candidature à moyenne échéance.

Au printemps dernier, Alejandro Blanco, Président du COE, avait alors précisé avoir eu des discussions avec les autorités olympiques à Lausanne (Suisse).

Ainsi qu’il l’avait exposé et justifié :

Madrid, sans aucun doute, est une ville qui devrait essayer d’accueillir les Jeux Olympiques, mais elle n’optera pas pour les Jeux de 2036.

Lorsque nous avons discuté avec le CIO des possibilités qui existaient, ils nous ont dit que les possibilités concernaient l’hiver.

Les Jeux de Paris 2024, ceux de Los Angeles 2028, et ceux de Brisbane 2032 ont été attribués, et les recommandations qu’ils ont formulé pour ceux de 2036 est que Madrid n’apparaisse pas.

Alejandro Blanco, Président du Comité Olympique Espagnol (COE) et José Luis Martínez-Almeida, Maire de Madrid, lors d’une réunion organisée mercredi 22 septembre 2021 (Crédits – COE)

Depuis, la donne a quelque peu changé, puisque l’Espagne n’est plus en course pour l’organisation des Jeux d’hiver de 2030, ayant préféré renoncer à une candidature bicéphale entre l’Aragon et la Catalogne, les tensions politiques et institutionnelles entre les deux Communautés autonomes constituant une faiblesse majeure pour un tel projet.

Néanmoins, il ne semble pas qu’un réexamen de la position du COE concernant une candidature estivale soit à l’ordre du jour, d’autant plus si l’on considère les résultats d’une récente consultation menée en parallèle de la réflexion autour du nouveau Schéma Directeur des Sports de la capitale espagnole.

Cet été, du 07 juillet au 05 août, les autorités municipales avaient en effet proposé aux habitants de participer à l’élaboration dudit Schéma dont la mise en œuvre doit par la suite s’échelonner jusqu’en 2036. Via la plateforme numérique « Decide Madrid », les Madrilènes ont alors pu déposer leurs avis et ont également pu s’exprimer quant à la possibilité de voir émerger une nouvelle candidature aux Jeux.

Mais tandis qu’un précédent sondage faisait état d’une adhésion populaire avoisinant les 60% sur ce sujet, les habitants sont désormais bien plus divisés.

Inspection de la Commission d’évaluation du CIO à Madrid, en mars 2013, dans le cadre de la candidature espagnole pour les Jeux d’été de 2020 (Crédits – Madrid 2020)

De fait, selon les données compilées par les autorités et diffusées par les médias locaux, 45,68% des personnes ayant pris part à la consultation en ligne se montrent favorables à la présentation d’une nouvelle candidature. A l’inverse, 42,58% des participants se disent opposées à cette entreprise, et 11,74% se disent aujourd’hui indécis.

Bien sûr, la portée de cette consultation est à distinguer du sondage réalisé en novembre 2021 par « Sigma Dos » pour le quotidien national « El Mundo » selon une méthodologie distincte.

A cette période, 58,8% des Madrilènes se déclaraient ainsi en faveur d’un projet de leur ville pour l’accueil d’une prochaine édition des Jeux d’été, tandis que 33,8% se positionnaient contre, et que 7,4% se déclaraient indécis.

Il n’empêche, sans doute tant en raison du contexte économique actuel, que des projets restés en suspens après les échecs des dernières candidatures – à l’exception notable de l’aménagement de ce qui est devenu depuis l’écrin sportif du club de football de l’Atlético Madrid – les habitants attendent avant tout une autre orientation dans l’immédiat pour les politiques publiques de leur ville. Dans le domaine sportif, cela doit notamment passer par la réhabilitation et la modernisation des équipements de quartiers utilisés, en particulier, par les scolaires.

Laisser un commentaire