Jean Castex, de la DIJOP à l’Hôtel de Matignon

Avec Jean Castex comme Premier Ministre, le Président de la République, Emmanuel Macron, fait le choix d’un élu local et d’une personnalité reconnue et appréciée pour sa rigueur et son sérieux.

Portrait de Jean Castex (Crédits – Ville de Prades)

Régulièrement cité comme potentiel ministrable, Jean Castex accède finalement au rang de Premier Ministre et ce, suite à la démission d’Édouard Philippe et de son gouvernement, ce vendredi matin.

Diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris (IEP) et de l’École Nationale d’Administration (ENA), Jean Castex est un fin connaisseur des rouages institutionnels.

Par le passé, ce natif du Gers âgé de 55 ans a en effet occupé les fonctions de Directeur de l’hospitalisation et de l’organisation des soins au sein du Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale (2004-2006), avant de devenir Directeur de cabinet de Xavier Bertrand, lorsque celui-ci fut en responsabilité comme Ministre de la Santé (2006-2007) et comme Ministre du Travail (2007-2008).

Par la suite, le Président de la République de l’époque, Nicolas Sarkozy avait aussi pu compter sur l’engagement de Jean Castex en le nommant d’abord Conseiller aux Affaires sociales au sein du Cabinet présidentiel (2010-2011) puis Secrétaire Général adjoint de la Présidence (2011-2012).

Désireux néanmoins d’acquérir une expérience du terrain, Jean Castex se présente entre temps avec succès aux suffrages des électeurs de la commune de Prades dans les Pyrénées-Orientales. Élu Maire en 2008, il devient Conseiller Régional en Languedoc-Roussillon deux ans plus tard et Conseiller Départemental en 2015.

Réélu en 2014 à la tête de Prades, il est une nouvelle fois plébiscité par ses administrés en mars dernier avec une élection dès le premier tour à 75,72% des voix.

Tony Estanguet et Jean Castex à l’occasion de la réception de Paris 2024 au Palais de l’Élysée, vendredi 15 septembre 2017 (Crédits – Jean Castex / Facebook)

Deux événements ont en outre jalonné le parcours politique de Jean Castex au cours des dernières années et ont indéniablement pesé dans sa nomination aujourd’hui en qualité de Chef du Gouvernement.

Choisi comme Délégué Interministériel en charge des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, il est à ce poste unanimement apprécié par les acteurs organisationnels, que ce soit à la Ville de Paris, au Département de Seine-Saint-Denis, à la Région Île-de-France, sans oublier bien sûr au Comité d’Organisation des Jeux (COJO).

A ce sujet, Tony Estanguet, Président du COJO, n’a pas manqué de saluer l’engagement exprimé jusqu’à aujourd’hui par Jean Castex au service de la mise en œuvre du projet olympique et paralympique. Sur Twitter, le triple Champion Olympique de canoë-kayak – et encore pour quelques mois membre du Comité International Olympique en France – a ainsi déclaré :

La Maire de Paris, officiellement installée par ses pairs ce vendredi après le second tour des élections municipales du 28 juin dernier, a elle-aussi salué l’investissement de Jean Castex dans les missions successives qu’il a pu occuper :

Je l’ai eu au téléphone et je lui ai dis, finalement c’est une belle journée pour l’un comme pour l’autre, puisqu’il est nommé Premier Ministre et que je suis élue Maire de Paris.

On se connaît bien, c’est une belle personnalité, c’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup pour sa franchise, sa compétence, son savoir-faire. Je lui souhaite de réussir, pour le pays, pour lui, et je pense que j’aurai un interlocuteur […] que je connais bien, avec qui j’ai pu travailler sur les JO 2024, mais aussi sur le confinement et le déconfinement.

Je me réjouie de poursuivre ce travail, chacun évidemment dans son rôle, mais il sait que je suis une élue qui partage ses valeurs républicaines.

Respecté pour sa mission à la DIJOP, mais aussi pour son rôle de Président de l’Agence Nationale du Sport, Jean Castex l’a aussi été lorsque le Premier Ministre Édouard Philippe lui a confié la lourde tâche de travailler au déconfinement du pays après deux mois d’une situation sanitaire et économique sans précédent au cours du printemps 2020.

Désormais prochain locataire de l’Hôtel de Matignon (7e arrondissement de Paris), il aura à piloter et à coordonner l’action ministérielle pour la fin du quinquennat présidentiel d’Emmanuel Macron.

Son expérience et sa relation avec les acteurs du projet de Paris 2024 pourraient en outre être des plus bénéfiques pour consacrer les préparatifs d’organisation de l’événement planétaire et pour garantir tout à la fois la sécurité budgétaire – selon les modalités du Protocole de cofinancement fixé en 2018 – et la livraison de l’ensemble du dispositif et ce, même si ce dernier pourrait connaître quelques ajustements à l’aune du contexte économique liée aux répercussions de la crise du Covid-19.

Reste encore à connaître la composition du futur gouvernement, avec en particulier la ou le locataire du Ministère des Sports.

Si Roxana Maracineanu pourrait bien être confortée dans ses fonctions, certains se sont d’ores et déjà positionnés pour prendre la relève, à l’image de Pascal Gentil, ancien sportif double médaillé de bronze olympique en taekwondo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.