Les World Urban Games, un événement majeur avant Tokyo 2020

A un peu plus d’un mois de la première édition des World Urban Games, les organisateurs ont dévoilé cette semaine le programme sportif de l’événement qui se tiendra du 13 au 15 septembre 2019 à Budapest (Hongrie).

Pensés pour mettre en valeur une culture urbaine, particulièrement populaire auprès de la jeune génération, les Jeux Urbains voulus par la Global Association of International Sports Federations (GAISF, ex-SportAccord) s’articuleront ainsi autour de six sports et disciplines de compétition. Les athlètes présents pourront alors s’illustrer en BMX freestyle, roller freestyle, parkour, breakdance, basketball 3×3 et en frisbee.

Outre ces sports, les spectateurs pourront aussi découvrir des démonstrations focalisées sur le laser run et l’aviron en salle, et auront par ailleurs la possibilité d’assister à des concerts.

(Crédits – GAISF)

Pour permettre la meilleure expression possible des talents et la découverte optimale des disciplines, les organisateurs hongrois ont choisi un lieu singulier de Budapest pour accueillir l’événement.

Situé à une quinzaine de minutes du centre-ville de la « Perle du Danube », le secteur du Grand Marché couvert de la ville – actuellement en voie de réhabilitation – sera en effet le cœur vibrant des épreuves durant les trois journées de compétitions et de démonstrations.

Les grandes halles recevront gratuitement les spectateurs lors de sessions qualificatives qui se dérouleront le vendredi 13 et le samedi 14 septembre. Cela concernera notamment le BMX freestyle et le basketball 3×3.

Le samedi toujours, compétiteurs et spectateurs se donneront rendez-vous pour les premières finales, finales qui consacreront dans l’après-midi les meilleurs athlètes en roller freestyle, en frisbee, mais également en parkour et en breakdance.

L’ultime journée, le dimanche 15 septembre, donnera lieu enfin aux finales de BMX freestyle et de basketball 3×3, ainsi qu’aux dernières épreuves de parkour.

Vue du Grand Marché couvert de Budapest (Crédits – World Urban Games Budapest 2019)

Compte-tenu de la nouveauté apportée par la GAISF avec l’arrivée de cette manifestation dans le monde des grands événements sportifs, et au regard des enjeux de développement des disciplines urbaines pour les années qui viennent, nul doute que les performances de la mi-septembre seront scrutées avec attention.

Les décideurs sportifs sont aujourd’hui soucieux d’allier tradition et modernité dans le cadre de leurs événements et ce, afin de garantir tout à la fois le maintien d’une attractivité populaire, médiatique et bien sûr économique. L’ouverture sur les sports urbains – et intrinsèquement, l’ouverture à de nouveaux marchés – s’inscrit pleinement dans cette stratégie à long terme.

Les dirigeants olympiques et les leaders des Comités d’Organisation des deux prochaines Olympiades ne s’y sont pas trompés.

Pour rappel en effet, le basketball 3×3 et le BMX freestyle seront proposés comme sports additionnels durant les Jeux de Tokyo 2020, tandis que le breakdance fera son apparition sur la scène olympique dans le cadre du programme des Jeux de Paris 2024.

Démonstration de breakdance lors de la Journée Olympique à Paris, le 23 juin 2019 (Crédits – CNOSF / KMSP)

Du côté de Los Angeles 2028, même si la décision d’intégrer d’éventuels sports additionnels ne sera pas prise avant plusieurs années, il paraît évident que le Comité d’Organisation dirigée par Casey Wasserman, aura à cœur d’étudier la mise en place d’un événement faisant la part belle à des sports largement pratiqués par la jeunesse.

Cette dernière constitue d’ailleurs une cible privilégiée de LA 2028 qui entend accompagner les jeunes dans l’apprentissage du sport et ce, notamment grâce aux modalités de l’accord signé à l’été 2017 avec le Comité International Olympique (CIO).

Sur dix ans, ledit accord doit ainsi permettre l’installation de projets éducatifs et sportifs à destination de la jeunesse pour un investissement global de 160 millions de dollars (144,14 millions d’euros), sans compter les initiatives du secteur privé dans toute la région de Los Angeles.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.