Marathons et Semi-Marathons français en chiffres

Le 12 avril prochain, la 39e édition du Marathon de Paris investira les grandes artères de la capitale. Pas moins de 50 000 coureurs devraient participer à cette compétition parmi les plus réputées du genre dans le monde.

Après le mythique Marathon de New York ou celui de Boston, l’édition parisienne est en effet un événement incontournable pour les coureurs, professionnels ou amateurs.

En marge de cette manifestation, « EcoSocioConso » a réalisé une infographie sur quelques uns des Marathons et Semi-Marathons organisés en France, avec pour chacun, le pourcentage de participants qui parviennent à finir la course et le montant des frais d’inscription.

« Sport & Société » a eu la primeur de cette infographie avant la diffusion officielle de cette dernière, ce mercredi.

Infographie Running _ EcoSocioConso

En ce qui concerne l’aspect financier, sans surprise, le Marathon de Paris est le plus onéreux sur le plan des frais d’inscription, avec une participation demandée de l’ordre de 109 euros. A l’inverse, l’épreuve « Reims à toutes jambes » nécessite une participation de 35 euros.

Mais l’épreuve parisienne représente une manne économique non-négligeable pour la collectivité.

Car avec un budget d’organisation de 5,5 millions d’euros, le Marathon de Paris rapporte pas moins de 50 millions d’euros de retombées économiques, bien loin toutefois des retombées générées par l’édition de New York (250 millions d’euros en 2013).

Mais malgré cela, le Marathon parisien offre une incontestable vitrine pour la Ville Lumière et est sur ce point précis, susceptible d’être un atout de premier plan dans le cadre de la très probable candidature olympique française pour l’organisation des Jeux d’été de 2024.

Le Comité Français du Sport International (CFSI) ne s’y est d’ailleurs par trompé, intégrant certains lieux emblématiques de la capitale au parcours éventuel du Marathon lors de la préparation de l’étude d’opportunité d’une candidature de Paris 2024.

Ainsi, « le Trocadéro pourrait être utilisé à l’occasion des départs et arrivées des épreuves du Marathon, du 50 kilomètres marche et du triathlon, avec un parcours qui mettrait en scène les différents monuments de la ville de Paris ».

Infographie : Crédits – EcoSocioConso

Laisser un commentaire