LA 2028 : Lancement du chantier de la navette automatique APM

Depuis 2009, l’aéroport international LAX de Los Angeles (Californie, États-Unis) connaît d’importants travaux de modernisation et d’extension visant à permettre l’accueil d’un nombre croissant de voyageurs au cours des prochaines années.

A ce jour, des investissements de l’ordre de 14 milliards de dollars (12,35 milliards d’euros) ont ainsi été engagés et sont planifiés par les diverses parties prenantes, dont la Ville de Los Angeles. Aujourd’hui, un effort financier d’envergure est d’ailleurs en passe de se concrétiser au travers de la mise en chantier de la navette automatique qui doit, à terme, contribuer au désengorgement automobile en contrebas de la plateforme aéroportuaire.

Visuel de l’Automated People Mover (Crédits – Los Angeles World Airports)

De fait, Eric Garcetti, Maire de Los Angeles, accompagné par Mike Bonin, membre du Conseil Municipal, Janice Hahn et Mark Ridley-Thomas, Superviseurs, Sean Burton, Président du Conseil des Commissaires de l’Aéroport (BOAC), et Deborah Flint, Directrice Générale de la structure Los Angeles World Airports (LAWA), a officiellement acté le lancement des travaux de l’Automated People Mover (APM), jeudi 14 mars 2019.

L’implication du Maire de la Cité des Anges n’est pas anodine et ce, compte-tenu de l’effort consenti par la Ville pour ce chantier qui devrait mobiliser au moins 2 000 ouvriers. En effet, le contrat de construction de l’APM est le plus important jamais attribué par les services municipaux pour ce type de chantier, avec une valeur conséquente de 4,9 milliards de dollars (4,32 milliards d’euros).

Pour Eric Garcetti, cet effort majeur résulte de la volonté des autorités de créer les conditions d’un accueil optimal des voyageurs à destination ou en partance de l’aéroport international :

Toutes les personnes voyageant par l’aéroport LAX devraient avoir accès à des moyens de transport en commun modernes et fiables qui les conduisent à destination.

L’Automated People Mover est un investissement historique dans l’infrastructure de transport de notre ville, un jalon qui créera des emplois pour la classe moyenne, réduira les embouteillages et offrira aux voyageurs une expérience de dimension mondiale.

Visuel de l’Automated People Mover (Crédits – Los Angeles World Airports)

Durant les mois qui viennent, les études techniques menées en 2018 laisseront place aux ouvriers et aux engins de chantier.

La mobilisation de moyens humains et matériels permettra dès lors le début de construction des voies surélevées au cours du premier semestre 2019, puis le lancement des travaux pour les six futures stations qui seront desservies par la navette automatique. Par la suite, la livraison de la première rame devrait intervenir d’ici la fin de l’année 2020 et ce, avant la réalisation de tests techniques et l’inauguration au public envisagée pour le début de l’année 2023.

A cette date, l’APM aura pour ambition d’accueillir et de transporter pas moins de 30 millions de passagers chaque année.

Gratuite, la course offrira aux voyageurs un certain confort, puisque chaque rame pourra accueillir 50 personnes – soit 200 passagers par navette – avec de larges portes vitrées, des supports numériques d’information, mais encore douze sièges par rame réservés aux personnes en situation de handicap. La fréquence des navettes a aussi été pensée pour répondre aux besoins des usagers. Le service fonctionnera ainsi 24h/24 à raison d’une navette toutes les deux minutes.

En coordination avec la Ville de Los Angeles et selon les bases du partenariat public-privé, la construction de l’équipement sera assurée par le consortium LINXS qui aura également la responsabilité de l’exploitation et de la maintenance des navettes et des stations pour une durée de 30 ans.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bien qu’indépendant du projet olympique et paralympique de Los Angeles 2028, l’APM n’en demeure pas moins un élément connexe qui, le moment venu, garantira un acheminement sécurisé des voyageurs-spectateurs qui arriveront à l’aéroport LAX pour ensuite se diriger vers le réseau de transport en commun de la région (métro, etc.).

Au-delà des enjeux aéroportuaires, le projet de navette automatique semble par ailleurs être une véritable source d’inspiration pour la Ville d’Inglewood.

Située au Sud de Los Angeles, la cité réfléchit en effet à l’aménagement d’une navette surélevée pour accéder au futur L.A. Stadium – Stade Olympique des Jeux de 2028 – et au gigantesque parc sportif, culturel et commercial qui doit émerger dans les prochaines années dans le secteur de Hollywood Park.

Là-encore, l’objectif premier recherché par les pouvoirs publics est de faciliter au mieux la décongestion du trafic automobile et un confort accru des usagers.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.