Paris 2024 : La Ville de Montpellier affirme ses ambitions

C’est un projet magnifique qui intègre un ancien projet – la rénovation du skatepark de Grammont – auquel nous avons ajouté le parc d’entraînement de BMX Freestyle qui devient une discipline olympique et cela, nous l’avons fait en accord avec la Fédération Française de Cyclisme dont j’ai reçu le Président la semaine dernière.

Avec ce propos liminaire lors du Conseil Municipal du 06 février dernier, le Maire de Montpellier (Occitanie), Philippe Saurel, a voulu souligner l’importance du projet de réhabilitation du site de Grammont pour le territoire local et même au-delà. Comme un signal fort envoyé à destination du Mouvement sportif français et des parties prenantes à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de Paris 2024.

Il faut dire que la ville souhaite clairement s’engager dans une contribution à la réussite de l’événement sportif, avec notamment un accompagnement adéquat des sportifs qui seraient susceptibles de participer aux Jeux.

Vue du skatepark de Montpellier Grammont (Crédits – Montpellier Skateboard)

Aménagé sur 2 500 mètres carrés dans les années 1990, le skatepark du domaine de Grammont ne répond plus aujourd’hui aux besoins des clubs et des usagers et exigences de la pratique du haut niveau.

Dès lors, en lieu et place de l’équipement de béton existant, la Ville a choisi d’édifier un pôle sportif moderne qui permettra l’entraînement et la pratique de diverses disciplines liées au skateboard mais aussi au BMX. Ainsi, comme l’a exposé Patrick Rivas, Adjoint au Maire de Montpellier en charge des Sports, le nouvel équipement sera construit sur une superficie globale de 15 000 m². Cet équipement englobera à la fois le site existant – qui sera démoli et réadapté autour de plusieurs modules – et de nouvelles installations consacrées au BMX Freestyle.

Vue de l’emplacement actuel du skatepark de Montpellier Grammont, non loin du Zénith Sud, en haut à droite (Crédits – Google Maps / Capture d’écran Sport & Société)

Dans le détail, un skatepark de 1 500 m² sera construit, avec par ailleurs un bowl et un snake de 1 000 m², ainsi qu’un pumptrack de 850 m². En parallèle de ces modules, le site repensé sera doté d’un BMX park de 1 690 m² et d’une zone d’entraînement pour le BMX de 810 m².

A côté de ces installations et comme un lien entre elles, un bâtiment modulaire de 275 m² sera aussi édifié, avec en son sein, un hall d’accueil qui desservira une salle de réunion, des vestiaires et des sanitaires, ainsi qu’une infirmerie. Enfin, pas moins de 3 700 m² d’espaces verts permettront d’agrémenter le nouveau site à proximité du Zénith Sud.

Pour les élus locaux, l’aménagement de ce site répond à un double objectif : adapter l’équipement aux nouvelles pratiques sportives et créer un lieu spécifique pour l’entraînement des compétiteurs en vue des Jeux de 2024.

Afin de concrétiser le projet, la Société d’Aménagement de Montpellier Méditerranée Métropole – SA3M – désignera dans les semaines à venir le maître d’œuvre qui aura alors la responsabilité d’entreprendre les aménagements et de livrer l’équipement flambant neuf d’ici 2020.

Avec ce projet – dont l’investissement se chiffre à 4,2 millions d’euros – la Ville de Montpellier affiche indéniablement son ambition pour devenir l’une des bases arrières pour les équipes de France dans l’optique de la prochaine Olympiade qui aura lieu dans l’Hexagone.

Philippe Saurel a d’ailleurs profité de la visite de la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu, ce jeudi 07 février, pour rappeler le positionnement de Montpellier sur la scène sportive française et la volonté municipale de doter le territoire d’équipements structurants et performants, à l’instar du futur Stade Louis Nicollin.

Outre l’équipement de Grammont et la future enceinte footballistique, Montpellier espère aussi pouvoir compter sur d’autres structures pour accroître son rayonnement et attirer les sportifs. Cela inclus notamment le Centre Nautique Neptune pour lequel un investissement de 14,5 millions d’euros a été décidé afin de rénover en profondeur les installations d’ici 2022.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.