JO 2024 : A Budapest, « Momentum Mozgalom » annonce avoir collecté plus de 266 000 signatures

Ce vendredi marque la fin officielle de la collecte de signatures par les partisans d’un référendum portant sur la candidature olympique et paralympique de Budapest (Hongrie).

Depuis un mois, le mouvement « Momentum Mozgalom » et ses alliés ont sillonné la capitale hongroise afin de recueillir un minimum de 138 000 signatures. Ce chiffre – représentant 10% des électeurs inscrits – devait être atteint dans un délai strict afin de contraindre les autorités locales à organiser un référendum.

Aujourd’hui, le mouvement politique – qui a pu compter sur la mobilisation de 1 800 militants sur le terrain – a annoncé avoir collecté pas moins de 266 151 signatures.

(Crédits - Momentum Mozgalom)
(Crédits – Momentum Mozgalom)

Bien entendu, la Commission électorale de Budapest va désormais étudier chacune des signatures collectées pour en vérifier l’authenticité et la validité. D’ici 45 jours au plus tard, ladite Commission dévoilera le résultat de ses vérifications.

Si le nombre requis de 138 000 signatures et bel et bien atteint, les autorités n’auront d’autre choix que de procéder à la consultation des citoyens de Budapest.

D’après une enquête réalisée à la fin du mois de janvier, 62% des sondés ont mentionné leur opposition au projet pour les JO 2024, contre seulement 31% qui ont apporté un appui à la candidature.

Mais le plus inquiétant pour le Comité de Candidature de Budapest 2024 reste que 79% des citoyens de Budapest sont favorables à un référendum et que 86% des sondés sont prêts à se rendre aux urnes dans le cas où une telle consultation viendrait à être mise en œuvre par les autorités municipales.

Au-delà de la seule candidature, les citoyens de Budapest seraient par ailleurs susceptibles d’exprimer une franche opposition à l’action politique actuellement menée par le Premier Ministre, Viktor Orban.

Une personnalité décriée dans et en dehors des frontières hongroises, mais surtout une personnalité de premier plan pour la candidature de Budapest 2024.

Publicités

7 Thoughts

  1. Peut-être est ce une idée farfelue ? Mais ne serait-il pas nécessaire, que le CIO fasse une sorte de pause sur les JO d’une ou deux éditions; de façon à bien étudier le problème et laisser « l ‘envie » revenir ? Car si l’on regarde bien la situation, les affaires de corruption de la FIFA (2015 et 2016) et du CIO (1998 et 2005), les affaires de dopage, etc… Ne donne pas actuellement une image positive de ces institutions qualifiées carrément par des associations ou riverains de MAFIA.

    Il sera difficile, je le sais bien, car c’est beaucoup d’argent en jeu, mais justement si ces compétitions, ne change vraiment pas leur méthode (malgré l’agenda 2020 par exemple), et aussi « des têtes », elles mourront plus vite qu’on ne le pense.

    Pour moi, Paris et Los Angeles devraient être désignés d’office, et faire une belle réflexion pour les jeux de 2032 voir 2036 pour l’été et 2030 ou 2034 pour l’hiver.

    J'aime

    1. Ce que vous proposez Francis n’est pas inintéressant. Toutefois, je crains que faire une pause reviendrait à mettre un terme définitif aux JO. De plus, cela priverait toute une generation d’athlètes de pouvoir se mesurer entre eux.

      Je crois que la solution doit venir du CIO. Que celui-ci soit exemplaire envers le dopage par exemple. La Russie aurait notamment dû être totalement exclue des JO de Tokyo. Mais le CIO a tergiversé au lieu de prendre la seule mesure qui s’imposait. On attend d’ailleurs toujours le résultat des réanalayses des échantillons de Sotchi…

      L’instance olympique a aussi de profondes remises en cause à faire. Les populations de nombreux pays se méfient du gigantisme des JO et des dérapes financiers et qu’a fait le CIO pour Tokyo? Il a ouvert la porte à 5 nouveaux sports qui représenteront des coûts supplémentaires importants! Franchement que viennent faire l’escalade, le surf et le rollerblade aux JO???? Sans parler du retour du baseball/softball…De même, d’autres sports pourraient sortir du programme des JO. Le golf en tête!

      De même, le processus pour l’obtention des JO est bien trop long et expose ainsi les villes candidates à toutes les contestations possibles. Il devrait, à mon sens, être réduit de quelques mois.

      Pour 2026, l’horizon semble s’éclairer un peu plus. Calgary, Sapporo, Almaty, Stockholm, Innsbrück, voire Sion, devraient être de la partie. Et il n’est pas du tout à exclure que l’Asie accueille les Jeux d’hiver pour une 3e fois d’affilée.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s