JO 2024 : La situation se complique du côté de Budapest

A deux jours de la fin de la collecte des signatures pour l’organisation d’un référendum, les opposants à la candidature de Budapest 2024 ont le vent en poupe.

Selon toute vraisemblance, le nombre de signatures exigé devrait être atteint d’ici le 17 février, ce qui conduirait les autorités locales à mettre en place une consultation populaire qui interviendrait durant le printemps.

Pour Budapest, l'arrivée du marathon aurait lieu sur la Place des Héros (Crédits - Budapest 2024)
Pour Budapest, l’arrivée du marathon aurait lieu sur la Place des Héros (Crédits – Budapest 2024)

D’ici-là, les enquêtes sondagières font état d’une réelle défiance à l’égard de la candidature olympique et paralympique de la capitale hongroise. Un premier sondage avait d’ailleurs conforté les partisans d’un référendum les 28 et 29 janvier. Un second sondage est venu par la suite confirmer la tendance.

Réalisé entre le 25 et le 31 janvier, ce sondage mené auprès de 1 000 personnes révèle des chiffres encore plus inquiétants pour le Comité de Candidature de Budapest 2024.

Ainsi, à l’échelle de la Hongrie, 45% des sondés se déclarent favorables à la candidature de Budapest, alors que 51% y sont opposés.

Dans le même temps, à l’échelle de la capitale, 62% des sondés affirment être opposés au projet pour les JO 2024, tandis que 31% seulement se prononcent en faveur de la candidature actuellement en compétition face à Los Angeles (États-Unis) et Paris (France).

D’autres données viennent par ailleurs renforcer les arguments des partisans à un référendum.

De fait, 74% des Hongrois se prononcent en faveur d’une telle consultation et 79% des citoyens de Budapest sont d’un avis similaire.

Mais surtout, 86% des sondés dans la capitale affirment être prêts à se rendre aux urnes si un référendum venait à être organisé dans les prochaines semaines.

Publicités

4 Thoughts

  1. Il me semble que les Hongrois étaient dès le départ favorable a un référendum. Peut être le résultat aurait été différent si les habitants de Budapest avaient été consultés dès le début du projet.

    Ensuite, il me semble que ce référendum va ressembler à un référendum pour ou contre Orban et non un référendum pour ou contre les jeux (suivant les articles que j’ai lu).

    Enfin la communication désastreuse du gouvernement et du comité de candidature n’a fait que pousser les habitants à aller signer la pétition contre les JO.

    Cependant, Budapest n’aura pas à rougir de son parcours qui fut au final excellent. Le projet est viable et correspond à l’agenda 2020. Il s’agit d’un modèle pour les candidatures futures des métropoles moyennes.

    J'aime

    1. Effectivement, surtout que Paris et Los Angeles semblent avoir une trop grande marge par rapport à Budapest;et la perspective d’une double élection au lieu d’une seule pour 2024 à la base, qui se fait de plus en plus entendre, ne laisserait presque pas beaucoup de chance à la capitale hongroise.

      Les candidatures voir les jeux eux mêmes sont depuis longtemps un défouloir politique où la moindre « fenêtre » peut être utilisée comme ce fût le cas pour Rome 2020 et récemment 2024 par le nouveau maire de la ville (Mme Raggi).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s