Janet Evans : « Mon rôle est de veiller à ce que toutes nos décisions bénéficient de l’apport des Olympiens et des Paralympiens »

Personnalité majeure du sport américain et de la candidature de Los Angeles 2024, l’ancienne nageuse Janet Evans, a répondu aux questions de « Sport & Société » en marge de l’Assemblée Générale de l’Association des Comités Nationaux Olympiques (ANOC).

Celle qui a vanté le modèle du Village des Athlètes made in LA lors de la présentation des candidatures à Doha (Qatar), aborde l’importance de son engagement auprès du projet de LA 2024 et évoque aussi les perspectives de travail avec le Président élu des États-Unis, Donald Trump.

(Crédits - LA 2024 / Janet Evans)
(Crédits – LA 2024 / Janet Evans)
  • La candidature de Los Angeles était présente à Doha, cette semaine, afin de présenter son projet devant les membres de l’ANOC. En quoi cet événement est important pour la candidature ?

L’équipe de LA 2024 et moi-même ressentons comme un honneur d’avoir eu la possibilité d’écouter le millier de délégués présents lors de l’Assemblée Générale de l’ANOC et d’apprendre à leur contact. En effet, l’Association joue un rôle crucial dans la préparation des athlètes à créer les moments emblématiques des Jeux.

Notre présentation a donc été l’occasion de promettre que les Jeux de LA 2024 seront « transformateurs » et garantiront aux Jeux Olympiques et aux Jeux Paralympiques ultérieurs une durabilité supérieure et des liens plus forts avec les jeunes.

L’Assemblée Générale a également été l’occasion de montrer avec quel soin et quel enthousiasme nous appliquons les réformes de l’Agenda olympique 2020 du CIO en faveur des candidatures financièrement responsables ; elle a également permis de réaffirmer l’engagement de notre ville et de notre pays envers la diversité, une qualité que nous considérons comme l’un de nos plus grands atouts.

  • Avec l’élection récente de Donald Trump, une certaine incertitude sinon fébrilité semble apparaître, notamment avec les références réalisées par Allyson Felix et Eric Garcetti lors de la présentation officielle. Comment LA 2024 compte travailler avec un Président qui a été décrié pour ses propos vis-à-vis des femmes et des minorités ?

Nous sommes fortement convaincus que les Jeux Olympiques et LA 2024 transcendent la politique et peuvent contribuer à rassembler nos communautés et le monde entier.

Les tout derniers sondages ont montré que LA 2024 bénéficiait du soutien de 88 % du public ; le Comité de Candidature bénéficie, en outre, d’un soutien solide des deux partis politiques à tous les niveaux : Ville, État et pouvoir à Washington.

Nous sommes dès lors impatients de coopérer étroitement avec le Président élu, Donald Trump, et avec l’ensemble du gouvernement fédéral, afin de livrer des « Jeux nouveaux pour une ère nouvelle » qui serviront et motiveront l’ensemble du Mouvement Olympique en 2024.

  • Une rencontre avec Donald Trump a-t-elle d’ores et déjà été planifiée ?

Nous avons commencé à discuter avec des représentants de l’équipe de transition du Président élu, et nous sommes impatients de travailler avec Donald Trump et avec son administration pour ramener les Jeux d’été aux États-Unis, 28 ans après.

Allyson Felix et Janet Evans dans la salle de conventions du Sheraton à Doha (Crédits - LA 2024 / Janet Evans)
Allyson Felix et Janet Evans dans la salle de conventions du Sheraton à Doha (Crédits – LA 2024 / Janet Evans)
  • Votre rôle au sein de la candidature semble avoir gagné en importance au cours des derniers mois, notamment avec une présence remarquée lors des réunions avec les sportifs. Quel bilan pouvez-vous faire de votre parcours, à un peu moins d’un an de l’élection de la Ville Hôte ?

En ma qualité de Vice-Présidente et de Directrice des Relations avec les athlètes, il m’appartient de veiller à ce que les athlètes soient au cœur de tout ce que nous réalisons en tant que Comité de Candidature.

C’est pour cela que nous avons rencontré plus de 500 Olympiens et Paralympiens du monde entier et leur avons demandé ce qu’ils souhaitaient pour des Jeux parfaits. Un des principaux enseignements de nos échanges est la constatation que ce qui fait ou défait leur vécu olympique tient toujours à la qualité et aux services du Village Olympique.

Nous sommes ainsi ravis de savoir que nous pourrons leur fournir, dans notre village du campus de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), les installations d’hébergement, d’entraînement et de récupération les plus confortables jamais proposées. Ces installations extraordinaires existent déjà, ce qui signifie l’absence d’improvisation, de stress ou de risques pour les CNO et leurs athlètes. Et nous allons encore plus loin dans notre engagement en promettant de créer un Conseil du Village Olympique en partenariat avec le CIO et l’ACNO, une authentique première pour un COJO.

Le Village de LA 2024 est un exemple du type de planification qui devient possible lorsque l’on place les athlètes au cœur du dispositif.

Mon rôle est justement de veiller à ce que toutes nos décisions jusqu’au vote final du CIO, en septembre 2017, bénéficient de l’apport des Olympiens et des Paralympiens.

Visuel du Long Beach Sports Park (Crédits - LA 2024)
Visuel du Long Beach Sports Park (Crédits – LA 2024)

LA 2024 se félicite de la procédure itérative du CIO pour les candidatures et l’apprécie, car elle permet aux Villes de coopérer avec les Fédérations Internationales et avec les experts du CIO.

En outre, elle permet aux Villes d’adapter les Jeux aux projets en cours dans leur région, plutôt que de devoir modifier les projets de la région pour les adapter aux exigences des Jeux.

Telle est notre approche depuis le début, avec le recours à des infrastructures sportives existantes, prévues ou provisoires, ou bien encore l’usage maximal du programme de développement des transports actuellement en cours pour la somme de 120 milliards de dollars, soit le plus vaste programme des États-Unis.

  • Le slogan de la candidature est « Follow The Sun ». Pouvez-vous expliquer l’origine de ce slogan et sa valeur pour LA 2024 ?

Casey Wasserman, le Président de LA 2024, a déclaré à Doha que « Suivez le soleil », ne concernait pas la météorologie des Jeux, mais faisait référence à la culture tournée vers l’avenir de cette région spéciale qui s’appelle « la Californie ».

Los Angeles est une ville dont le regard est tourné en permanence vers le lendemain.

Nous voulions que notre slogan soit par conséquent le reflet de cet optimisme, de cette innovation et de cette créativité qui – selon nous – permettront de livrer des Jeux nouveaux pour une ère nouvelle.

  • Quelles vont être les prochaines étapes majeures pour la candidature de LA 2024 ?

Le troisième volet de notre dossier de candidature doit parvenir au CIO en février 2017, puis nous attendrons avec impatience la visite de la Commission d’évaluation du CIO, au printemps.

D’ici là, nous intégrerons dans notre projet tous les enseignements que nous auront apportés les Olympiens, les Paralympiens et la Famille Olympique, afin de renforcer ce projet et de pouvoir offrir un vécu optimal à toutes les parties concernées, lors des Jeux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s