JO 2024 : Les Villes Candidates se positionnent sur le créneau de l’innovation

Si Los Angeles (États-Unis) est l’une des villes à la pointe de l’innovation et des nouvelles technologies, ses rivales dans la course à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024, entendent bien lui contester ce leadership.

Ainsi, Paris (France) et Rome (Italie) se sont successivement positionnées afin de développer, dans le cadre de leur candidature respective, des partenariats stratégiques et des projets innovants dans des domaines variés.

(Crédits - Capture d'écran / Plate-forme Smart Paris 2024)
(Crédits – Capture d’écran / Plate-forme Smart Paris 2024)

Début juin, la capitale française a de fait lancé un vaste appel à projets à destination des créateurs, des institutions, des fondations, des entreprises et bien sûr des innovateurs. Jusqu’au 30 juillet, les candidats intéressés ont la possibilité de déposer leur dossier sur une plateforme dédiée.

Portée par le Comité de Candidature de Paris 2024 et soutenue par le Cabinet ALGOE et l’accélérateur de start-up NUMA, cette initiative repose sur cinq catégories :

  • Smart City : innovations relatives aux villes, au Village des Athlètes et à l’environnement,
  • Smart Event : innovations relatives à l’organisation, à la sécurisation et à l’optimisation d’un événement,
  • Smart Experience : innovations relatives à l’expérience des spectateurs et des visiteurs,
  • Smart Mobility : innovations relatives à la mobilité et à la problématique des transports,
  • Smart Sport : innovations relatives à la pratique sportive.

Un jury sélectionnera et analysera les différents projets déposés d’ici le mois d’octobre 2016.

Ce jury sera composé de membres du Comité de Candidature, mais aussi de représentants des parties prenantes au projet olympique et paralympique, ou encore d’entrepreneurs et d’athlètes.

« Notre ambition est de faire de Paris 2024 une aventure collective qui soit porteuse de sens pour la société et qui bénéficie au plus grand nombre.

C’est pourquoi nous avons souhaité que les créateurs puissent collaborer et profiter de la formidable plateforme que constitue les Jeux pour valoriser leurs projets et enrichir notre dossier » a affirmé Tony Estanguet, coprésident de Paris 2024, lors de la présentation de l’initiative.

Avec un tel projet, Paris entend en tous cas réaffirmer son positionnement de ville partenaire des start-up. Actuellement, pas moins de 12 000 start-up sont d’ailleurs implantées dans la capitale, et 1 500 s’installent chaque année à Paris et dans ses environs.

(Crédits - Roma 2024)
(Crédits – Roma 2024)

Du côté de Rome, une initiative similaire a été présentée cette semaine.

L’Université Sapienza de Rome et le Consortium « Sapienza Innovazione » se sont engagés dans un partenariat pour favoriser l’émergence de projets innovants dans les domaines de la culture, de la mobilité, de l’alimentation, de la sécurité ou encore de l’économie verte.

Depuis quelques mois, la candidature de Rome 2024 profite de l’expérience de son Président, l’ancien patron de « Ferrari », Luca di Montezemolo, pour aller à la rencontre des Universités, des étudiants et des entrepreneurs.

En janvier dernier, Rome 2024 avait notamment signé un accord avec la Région du Latium et « Unindustria », l’Union italienne des Industries et des Entreprises.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s