JO 2024 : Paris pré-sélectionne neuf stades de football

La première réunion du Conseil d’Administration du Groupement d’Intérêt Public (GIP) de Paris 2024 a été l’occasion de structurer le volet administratif et d’instaurer un Comité des Athlètes co-présidé par Teddy Riner et Marie-Amélie Le Fur.

(Crédits - Paris 2024)
(Crédits – Paris 2024)

Mais le rendez-vous des porteurs de la candidature a aussi permis de pré-sélectionner les sites susceptibles d’accueillir le tournoi olympique de football en cas de victoire de la candidature française.

Neuf stades de l’Hexagone ont ainsi été présélectionné selon les critères techniques d’un tel événement :

  • Parc des Princes / Paris (49 691 places),
  • Matmut-Atlantique / Bordeaux (42 115),
  • Stade Pierre Mauroy / Lille (50 186),
  • Stade des Lumières / Lyon (59 286),
  • Stade Vélodrome / Marseille (67 000),
  • Stade de la Beaujoire / Nantes (37 473),
  • Allianz Riviera / Nice (35 624),
  • Stade Geoffroy-Guichard / Saint-Etienne (41 138),
  • Stadium Municipal / Toulouse (35 575).

In fine, huit stades devraient être retenus pour accueillir le cas échéant le tournoi de football. Ces sites seront désignés après l’obtention des Jeux.

L’enjeu est d’ailleurs important pour les stades et les villes, puisque le tournoi olympique rassemblera pas moins de 58 matchs (masculins et féminins) qui devront se tenir sur dix-huit jours. Chaque site recevra 7 à 8 rencontres, tandis que les finales seront organisées au Parc des Princes qui aura alors bénéficié des rénovations post-EURO 2016.

Dans le cadre de la précédente candidature française aux Jeux d’été, 5 stades furent sélectionnés par le Comité de Paris 2012 : Lens, Lyon, Marseille, Nantes et Paris.

Selon toute vraisemblance, le Stade Vélodrome de Marseille devrait à nouveau faire partie du dispositif. Enceinte majeure du paysage footballistique français, le célèbre stade pourrait être le deuxième site de la Cité Phocéenne à intégrer la candidature.

En effet, la deuxième ville de France est déjà associée à Paris, puisque le Comité de Paris 2024 a fait le choix de la baie de Marseille pour accueillir, en cas de succès, les épreuves de voile.

* En cas de désignation de Paris comme Ville Hôte des Jeux, la dénomination des stades se fera en fonction de la ville d’implantation et non du naming actuellement apposé sur certaines enceintes.
Publicités

16 Thoughts

  1. De mon point de vu, il y a deux possibilités :
    – La première est le choix de prendre le stade Pierre Mauroy en temps qu’Arena. Le stade pourrait accueillir la gymnastique artistique et rythmique ainsi que le trampoline. Ou un sport collectif. Une cité universitaire de Lille pourrait service de petit village olympique à Lille.
    – La seconde est que le Stade Pierre Mauroy soit utilisé pour les épreuves de football. Par conséquent, il faut éliminer un des stade. En respectant au mieux un équilibre géographique, les stades de Saint-Etienne et de Nice seraient les plus susceptible de ne pas être retenus.

    J'aime

    1. Je pense que le Stade Pierre Mauroy devrait être utilisé en qualité de stade de football. La gymnastique pourrait quant à elle trouver place au sein de la future Arena 92 de Nanterre.

      Pour le reste, la proximité de Nice avec Marseille pourrait à la fois être un atout ou un inconvénient, de même que Saint-Étienne avec Lyon.

      A suivre ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s