Roland Garros : Le juge des référés du TGI de Paris prononce la suspension temporaire des travaux

Coup dur pour le chantier de rénovation et de modernisation de l’enceinte tennistique de Roland Garros (XVIe arrondissement).

Le juge des référés du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris s’est prononcé, 18 décembre 2015, pour une suspension temporaire de trois mois en ce qui concerne les travaux sur le site du futur Court des Serres.

(Crédits - FFT / Nouveau Roland Garros)
Visuel du futur Court des Serres d’une capacité de 4 950 places (Crédits – FFT / Nouveau Roland Garros)

Cette décision fait suite à la plainte déposée par les descendants de l’architecte Jean-Camille Formigé à qui l’on doit les célèbres Serres d’Auteuil.

La Fédération Française de Tennis (FFT), qui a pris acte de la décision, s’exposait à une astreinte de 10 000 euros par jour en cas de non-respect de ladite décision du juge des référés. Quoiqu’il en soit, la FFT devra verser 2 000 euros aux héritiers de l’architecte au titre des frais de justice engagés.

Désormais, le juge du fond doit statuer sur l’atteinte éventuelle au droit d’auteur présentée par les requérants.

D’ici-là, la FFT a d’ores et déjà décidé de faire appel de la décision.

Dans un communiqué, la Fédération rappelle que son projet « de serres contemporaines autour du nouveau court de tennis dans un nouvel aménagement paysager prévu en lieu et place de simples serres techniques et d’espaces logistiques est un hommage rendu à l’œuvre de Jean-Camille Formigé, qu’en aucun cas il ne saurait dénaturer.

Les magnifiques serres historiques continueront à dominer le site et l’ordonnancement du jardin retrouvera une cohérence : si ce dernier point n’est pas partagé par ses descendants, cela ne peut juridiquement remettre en cause les autorisations d’urbanisme relatives à la modernisation du site.

[La FFT] réaffirme que ce projet est vital pour l’avenir de Roland Garros, pour l’ensemble du tennis français et plus largement pour l’image de Paris et de la France sur la scène sportive et économique mondiale« .

(Crédits - FFT / Nouveau Roland Garros)
Visuel du futur Court des Serres (Crédits – FFT / Nouveau Roland Garros)

Si le chantier sur le périmètre des Serres d’Auteuil est aujourd’hui à l’arrêt forcé, il ne devrait pas en être de même pour le reste des travaux engagés par la FFT en association avec la Ville de Paris.

Au cours des dernières semaines, les travaux ont ainsi permis de débuter la démolition de l’ancien Centre National d’Entraînement (CNE) situé dans le triangle historique du site.

La structure principale a d’abord été désamiantée (mi-octobre / fin novembre) avant d’être démantelée à l’aide d’une pelle hydraulique de 70 tonnes. La phase de démolition doit encore s’étendre du 21 au 25 décembre 2015 puis du 04 au 15 janvier 2016.

Publicités

4 Thoughts

  1. Je pense que le projet de rénovation de Roland Garros est belle et bien mort. Il faut tout simplement délocaliser le tournoi. Comme ça tout le monde sera content; non pas tout le monde …les commerçants vont voir rouge, mais il s’agira là d’un problème qui régleront entre eux, c’est à dire les riverains mécontents du projet, les écologistes et les descendants de l’architecte (qui j’en suis certain, se sont mis d’accord avec les associations anti-rénovation).

    Problème maintenant la FFT, y a rénovée son siège. Et Paris 2024 y a placée les tournois de tennis dans ce stade.

    J'aime

    1. Dans le cadre de la candidature olympique et paralympique de Paris 2024, le stade de Roland Garros peut tout à fait recevoir les épreuves de tennis dans l’enceinte actuelle qui est largement en capacité d’accueillir le tournoi.

      Reste à savoir quelle sera l’issue de cette nouvelle phase judiciaire pour la FFT…

      J'aime

    2. Non le projet de rénovation n’est pas mort. C’est le projet d’extension qui est mis au point mort. Je pense que la FFT doit attendre l’appel et aviser ensuite. Si la fédération est autorisé à reprendre les travaux la question ne se pose pas. Mais si les travaux sont définitivement enterrés, il faudra penser à un plan B pour étendre de Roland Garros. Le projet alternatif des opposants pourrait être repris car c’est la seule véritable alternatives pour maintenir Roland Garros à Paris.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s