JO 2024 : Les élus municipaux de Marseille réitèrent le soutien de la ville à la candidature de Paris

Au cours du dernier Conseil Municipal de l’année à Marseille, les élus locaux ont eu l’occasion de revenir sur la désignation de la ville en qualité de site candidat aux épreuves de voile de la candidature de Paris 2024.

Avant l’adoption des rapports relatifs aux JO 2024, Didier Réault, Adjoint aux Sports et Dominique Tian, Premier Adjoint ont précisé – durant les quinze premières minutes de la séance – la démarche et l’engagement de la Ville de Marseille derrière une ambition olympique et paralympique qui se veut plus que jamais national.

Façade de l'Hôtel de Ville de Marseille au moment de la sélection du site candidat pour les épreuves de voile (Crédits - Ville de Marseille)
Façade de l’Hôtel de Ville de Marseille au moment de la sélection du site candidat pour les épreuves de voile (Crédits – Ville de Marseille)

« C’est une candidature qui est évidemment mondiale et qui fait l’objet d’une campagne auprès du Comité International Olympique (CIO) qui comprend une centaine de membres. Nous avons évidemment à mobiliser notre réseau international, et nous comptons sur vous, Monsieur Le Maire, pour pouvoir le faire, ainsi que sur tous les élus qui sont ici présents et qui sont chargés des relations internationales, et bien entendu de notre Premier Adjoint, Dominique Tian, qui s’occupe des relations économiques.

Le premier rapport traitera d’un crédit de 80 000 euros pour préparer les études et la communication sur les atouts de la baie de Marseille qui doivent être valorisés à l’échelle internationale.

Nous avons également prévus plusieurs investissements qui viendront soutenir notre économie, notre ville et notre métropole. Ces investissements serviront à concevoir, à moderniser encore le stade du Roucas Blanc [la marina olympique] avec des équipements pérennes, notamment le réaménagement des espaces publics du Parc Balnéaire du Prado.

Ce ne sont pas seulement des investissements pour l’Olympisme, mais donc aussi pour l’aménagement de notre littoral, avec le dragage du bassin et une digue de protection pour lutter contre l’érosion que nous connaissons. Il y aura aussi l’aménagement des tribunes sur la corniche ainsi que l’aménagement du Village Olympique qui sera installé sur le Parc Chanot.

L’ensemble des investissements est évalué à environ 20 millions d’euros d’ici 2024 et, vous le savez, nous avons mobilisé l’ensemble des collectivités pour participer à cette candidature. Paris compte beaucoup sur nous pour valoriser l’aspect ‘Mer’ de cette candidature » a ainsi déclaré Didier Réault.

Visuel de la Corniche d'où plus de 30 000 spectateurs pourraient assister aux épreuves (Crédits - Paris 2024)
Visuel de la Corniche d’où plus de 30 000 spectateurs pourraient assister aux épreuves (Crédits – Paris 2024)

Concrètement, la Ville de Marseille investira 9,75 millions d’euros sur une enveloppe globale de 19,5 millions d’euros.

A l’issue de cette première intervention, Dominique Tian a pris le relais en rappelant l’engagement des autorités ainsi que le contexte relatif à l’organisation éventuelle de l’événement sportif.

Le Premier Adjoint a aussi mentionné la venue – début janvier – du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) et des leaders du Comité de Candidature de Paris 2024, dans la Cité Phocéenne.

Ce déplacement précédera celui de la Maire de Paris, Anne Hidalgo.

Visuel du projet de Marseille (Crédits - Paris 2024)
Visuel du projet de Marseille (Crédits – Paris 2024)

« Ce n’est pas une seule fois que nous pouvons accueillir les Jeux Olympiques, mais quatre fois.

Avant les Jeux, il y aura trois semaines pré-olympiques qui réuniront l’ensemble des nationalités qui viendront disputer les phases finales des JO 2024 si Paris est choisie. Ce seront des pré-olympiques beaucoup plus nombreux, puisqu’il n’y aura pas un équipage par nation, c’est-à-dire 600 athlètes, mais probablement le double ou le triple.

Trois répétitions générales et trois années qui précédent. Ce sont donc des retombées économiques importantes – environ 600 athlètes qui sont attendus – et 1 200 entraîneurs et officiels.

Il ne faut pas négliger le fait que nous pourrions aussi accueillir le football aux Jeux Olympiques – c’est en cours de négociation. Mais en ce qui concerne la partie nautique, ce sont des retombées économiques de plusieurs millions d’euros à chaque fois.

Il faut aussi rappeler le rôle personnel qui devra être le vôtre Monsieur Le Maire. Il faudra effectuer un travail de lobbying – lobbying doux comme on dit – avec un déplacement à Rio à l’occasion des JO 2016 et prochainement, le 11 janvier, la réception du Comité Olympique avec notamment la présence de Guy Drut [membre du CIO], Denis Masseglia [Président du CNOSF], Tony Estanguet et Bernard Lapasset [les deux co-présidents de Paris 2024].

C’est une belle aventure en termes d’image, mais aussi sur le plan économique. Nous pouvons être fiers d’être Marseillais et, nous espérons pouvoir accueillir les JO en 2024 avec Paris » a déclaré Dominique Tian.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s