JO 2024 : « Le retrait de la candidature de Boston est destiné à donner la meilleure chance de ramener les Jeux dans notre pays en 2024 »

Après la conférence de presse du Maire de Boston, le retrait de la candidature olympique ne faisait plus guère de doutes.

Ce soir, ce retrait a été officialisé par le Comité Olympique des États-Unis (USOC), clôturant ainsi plusieurs mois d’un projet porté dans la douleur et face à des critiques acerbes de la part d’une partie de la population.

Dans un long communiqué, le Président du Comité de Candidature de Boston 2024, Steve Pagliuca, a exprimé ses remerciements à l’égard des partisans du projet olympique, tout en rappelant l’intensité du travail effectué et la mobilisation des forces vives de l’État.

Celui qui fut nommé à la tête de la candidature en remplacement de John Fish, exprime en outre sa volonté de travailler pour permettre le retour des JO sur le sol américain en 2024.

Boston 2024 - baie

« Chers amis et sympathisants,

Je vous écris avec des nouvelles difficiles. Aujourd’hui, après consultation du Maire de Boston, Marty Walsh, et du Gouverneur du Massachusetts, Charlie Baker, Boston 2024 et l’USOC ont pris la décision commune de retirer la candidature de Boston de la course à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Nous aurions souhaité que le résultat de nos efforts soit différent.

Les Jeux sont le plus grand événement sportif au monde et les accueillir ici à Boston – la plus grande ville sportive du monde – aurait été passionnant. Accueillir les Jeux aurait apporté des avantages majeurs pour Boston : 8 000 nouveaux logements, des dizaines de milliers de nouveaux emplois, de nouvelles recettes fiscales pour financer les priorités de la Ville, et bien plus encore. Avec notre projet 2.0 et notre plan de gestion des risques comprenant des garanties sans précédent et des Jeux à financement privé, je suis certain que les avantages auraient été plus forts que les risques.

Malgré notre déception, nous savons que notre planification pour les Jeux, y compris notre vision pour Widdett Circle [Stade Olympique] et Columbia Point [Village des Athlètes], a déjà bénéficié à Boston, au plan d’aménagement urbain Boston 2030 développé par le Maire, Marty Walsh, et à d’autres discussions civiques autour de l’avenir des quartier de Boston et de la vitalité économique.

Notre défi est maintenant de faire en sorte que tout le dur travail et la pensée novatrice qui ont permis de développer le projet 2.0 se regroupent pour promouvoir le développement économique, le logement, les infrastructures et les possibilités de créations d’emplois à Boston et dans le Massachusetts.

Nous avons réussi à présenter le projet 2.0 grâce à une forte relation de travail entre le Maire et le Gouverneur, ainsi qu’avec le soutien des entreprises, de la communauté et des dirigeants politiques à travers le Massachusetts.

Avec plus de temps pour engager la discussion sur le projet 2.0, avec un examen approprié par le Maire, l’audit indépendant de Brattle Group, le Gouverneur, nous pensons que le soutien du public aurait augmenté à Boston et à travers le Massachusetts.

Cependant, au regard du calendrier et de l’état de notre offre face à la compétition internationale, l’USOC et nous-mêmes avons conclu que les efforts considérables nécessaires à réaliser à Boston, nuiraient à la capacité des États-Unis à rivaliser avec un vif intérêt face à des villes comme Rome, Paris, Budapest ou Hambourg.

Notre décision de retirer la candidature de Boston est destinée à donner la meilleure chance de ramener les Jeux dans notre pays en 2024.

Je tiens à exprimer ma profonde gratitude et ma reconnaissance à celles et ceux qui ont prêté de leur temps, de leur talent, de leur expérience et de leur enthousiasme pour ce projet. Durant les deux mois passés à la Présidence de Boston 2024, j’ai été honoré de votre partenariat et de votre passion pour Boston et le Mouvement olympique.

Merci à vous, nous avons développé un plan solide pour accueillir les Jeux, et je ne doute pas que Boston aurait fait une grande Ville Hôte. Je sais que nous pouvons exploiter toute l’énergie qui est entrée dans notre candidature, au service de nouvelles politiques pour faire de Boston, une ville encore meilleure.

Cordialement,

Steve Pagliuca ».

Publicités

5 pensées

  1. Cyril a raison, les Américains viennent de perdre l’occasion d’organiser les jeux en 2024.
    Mais ce qui me frappe dans cette déclaration, c’est qu’on a l’impression que le retrait est fait pour obtenir les jeux et que ce retrait n’a aucun rapport avec les oppositions politiques et de la population. Ce doit être, je pense, une tournure de phrase pour sortir la tête haute.
    Un autre point est vraiment surprenant et c’est même le titre de l’article. En choisissant Boston, L’USOC considérait que la ville était la meilleur pour faire revenir les jeux sur le sol américains. Qu’est-ce qui a changé avec LA, San Francisco ou Washington DC pour que ces villes deviennent tout à coup la meilleur option américaine.
    Au final, les Américains nous envoient plusieurs signaux qui peuvent être contradictoires.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.