JO 2024 : La déclaration de Marty Walsh relative aux « dix personnes sur Twitter » fait réagir les opposants à Boston 2024

Au cours de sa conférence de presse, durant laquelle il a annoncé son intention de ne pas signer les garanties indispensables à la candidature olympique, le Maire de Boston a prononcé une phrase qui n’a pas manqué de faire réagir en nombre les internautes.

En effet, Marty Walsh a affirmé que l’opposition à la candidature de Boston 2024, se résumait à « dix personnes sur Twitter ».

Ce propos a immédiatement été critiqué sur le célèbre réseau social, à l’aide notamment du hashtag #10peopleontwitter, et ce, afin de démontrer la force et la capacité de nuisance de l’opposition olympique dans le Massachusetts.

Cette mobilisation avait déjà rassemblée plusieurs milliers d’internautes, en fin de semaine dernière, au moment où le Comité Olympique des États-Unis (USOC) faisait pression sur le Gouverneur du Massachusetts, Charlie Baker.

(Crédits - No Boston 2024)
(Crédits – No Boston 2024)

Il faut dire qu’avant même sa sélection par l’USOC, la candidature de Boston 2024 faisait déjà l’objet de critiques virulentes sur le terrain et sur les réseaux sociaux, en particulier en ce qui concerne le financement de la candidature et du projet, et la part d’argent public nécessaire à cette entreprise.

« Sport & Société » soulignait ainsi, dès le mois d’octobre 2014, la montée en puissance des opposants à la candidature, au travers d’un article dont le titre ne pouvait être que le suivant : « Et si le danger pour Boston venait de l’intérieur ? »

Car dans la plus pure tradition de ville rebelle qu’elle fut autrefois, Boston s’est rapidement mobilisée sur la question olympique, avec d’un côté les plus fervents partisans emmenés par le Maire de la Ville, et de l’autre, les plus farouches opposants conduits par deux principaux mouvements : « NoBostonOlympics » et « NoBoston2024 ».

Aujourd’hui, ces deux groupes de citoyens rassemblent plusieurs milliers de bénévoles sur les réseaux sociaux et sur le terrain.

(Capture d'écran de la page Facebook de NoBostonOlympics)
(Capture d’écran de la page Facebook de NoBostonOlympics)

De fait, « NoBostonOlympics » affichent près de 4 500 personnes sur Facebook et près de 3 800 followers sur Twitter. De son côté, le mouvement « NoBoston2024 »dont l’une des membres actives a récemment accordée une interview à « Sport & Société » – regroupe pas moins de 1 900 personnes à la fois sur Facebook et sur Twitter.

Dans les deux cas, des chiffres bien éloignés des propos formulés par Marty Walsh et qui témoignent sans doute d’une fébrilité certaine après plusieurs mois de bataille, plusieurs mois qui ont finalement eu raison de l’ambition olympique de Boston.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.