JO 2022 : Oslo dépose son dossier et espère un nouveau départ

Malgré ses difficultés à convaincre la population et la classe politique, Oslo (Norvège) a bien déposé son dossier de requérance au siège du Comité International Olympique (CIO).

La capitale norvégienne, hôte des JO 1952, mise sur la qualité de ses installations existantes et de son projet technique pour séduire les membres de l’institution de Lausanne (Suisse).

Eli Grimsby - Dossier de requérance Oslo 2022

Pour Eli Grimsby, directrice de la candidature (photographie ci-dessus), « nous avons vécu plusieurs étapes importantes au cours des deux dernières années de préparation et celle-ci est l’une des plus grandes.

Notre demande décrit le concept norvégien et comment nous avons l’intention d’organiser les Jeux.

La qualité du dossier de requérance permettra de déterminer si Oslo et la Norvège ont la possibilité de se qualifier pour le tour final ».

Comme ses concurrentes, Oslo doit en effet patienter jusqu’au début du mois de juillet 2014 avant de savoir si elle sera sélectionnée dans la « short-list » de la Commission Exécutive du CIO.

Les Villes Candidates auront alors jusqu’au 07 janvier 2015 pour transmettre leur dossier de candidature complet ainsi que les garanties financières des autorités nationales.

Elles accueilleront par la suite les membres de la Commission d’évaluation (février / mars) avant de connaître le résultat final, le 31 juillet 2015 à Kuala Lumpur (Malaisie).

Dans l’attente des garanties gouvernementales, Eli Grimsby a rappelé que « la candidature dispose d’un partenariat avec la Municipalité d’Oslo, les villes associées (comme Lillehammer) et le mouvement sportif norvégien.

Elle a aussi apporté des idées et des réflexions importantes au cours de réunions publiques et ateliers participatifs ».

Cette phase va bien entendu se poursuivre durant les mois à venir afin d’informer la population d’Oslo et de la Norvège sur les différents éléments de la candidature olympique et notamment sur les coûts d’organisation d’un tel événement.

Dossier de requérance - Oslo 2022

Pour Stian Berger Rosland, Maire de la Ville, « il s’agit maintenant d’une étape importante. Nous faisons désormais partie de la compétition internationale.

La candidature fournit une bonne description de la façon dont les JO peuvent être organisés par la Norvège.

Les Jeux de Sotchi ont clairement montré que même si la Norvège est un petit pays, elle demeure l’une des plus grandes nations des sports d’hiver ».

Pour sa part, le Président de la Confédération Norvégienne des Sports, Borre Rognlien, a précisé que le projet olympique était le fruit d’un intense travail mené par le mouvement sportif depuis près de deux.

Selon lui, « les plans olympiques répondent aux besoins existants en matière d’investissements dans des installations et infrastructures sportives performantes.

Nous pensons que le Parlement et le gouvernement disposent dès lors d’une bonne base » pour se prononcer d’ici l’automne 2014.

Le public pourra prendre connaissance de l’ensemble du dossier de requérance en début de semaine. Le Comité de Candidature présentera en effet le contenu de son offre, sur son site officiel, lundi 17 mars dès 09h00 (heure locale).

Illustrations : Crédits – Oslo 2022

Laisser un commentaire