JO 2024 : Une « tâche monumentale » pour Boston

Le 1er mars, la Commission de faisabilité de Boston 2024 dévoilera les conclusions de son étude devant le Congrès du Massachusetts.

D’ores et déjà, les grandes lignes du rapport ont été publiées par le quotidien « Boston Globe ».

Si les membres de la Commission reconnaissent la capacité de la ville à organiser de grands événements comme les Jeux Olympiques d’été de 2024, ils estiment néanmoins que les défis à relever seraient immenses et la tâche « monumentale ».

En effet, bien qu’ayant une importante capacité hôtelière (plus de 50 000 chambres dans l’agglomération), une expertise reconnue en matière de sécurité et un prestige culturel, la ville du Massachusetts doit faire face à un déficit du côté des infrastructures sportives en mesure d’accueillir les JO.

Carte - Boston 2024

Car en dépit de l’existence de plusieurs sites sportifs à l’échelle locale et régionale, Boston ne dispose pas d’un stade pouvant devenir Stade Olympique (80 000 places), ni d’un Centre Aquatique, ni même d’un Vélodrome, autrement dit, les trois plus grandes structures olympiques.

En outre, la cité pourrait être confronté à un évident manque de place pour aménager le Village des Athlètes ainsi que les locaux pour le Centre des Médias.

Au-delà du seul aspect sportif, l’autre défi majeur que devrait affronter Boston, serait celui des transports. D’importants moyens devraient ainsi être débloqués pour moderniser et étendre les réseaux existants tout en engageant la construction de nouvelles lignes routières ou ferroviaires.

Pour toutes ces raisons, le rapport préconise que Boston ne présente pas une candidature olympique pour 2024 mais engage des discussions avec le Comité Olympique des États-Unis (USOC) pour la préparation d’une future échéance.

Illustration : La Commission a évalué la taille des sites nécessaires et les défis liés à leur implantation.

12 pensées

  1. Bon, cela semble mal parti pour Boston. Pour y être allé, je confirme que le manque de place est problématique et que le système de transports est à revoir.

    À mon avis, Boston ne sera pas ville candidate en 2024. Vraiment dommage, car c’est une ville fantastique.

    J'aime

  2. Une belle épine dans le pied de Boston si la Commission de faisabilité pense déjà que cela ne devrait pas se faire…

    Mais si on y réfléchit plus largement, peut-être y a-t-il des quartiers en mauvais état, ou des vieux ports et docks désaffectés où il serait possible (et préférables) de faire des rénovations complètes, ce qui libérerait de la place, permettrait d’intégrer les infrastructures, et aussi de révolutionner la ville et ses quartiers abandonnés, comme l’a fait Londres en 2012, ou de la façon dont Rio a changer le visage de ses quais pour 2016…

    Donc en théorie, il existe une réponse au problème de la place… Mais celle-ci ne répond pas à l’énormissime défi qu’est la construction des 3 principaux sites. Certes, une Piscine Olympique pourra toujours resservir après des JO aux habitants locaux. Mais un Vélodrome, c’est un investissement très limité, de même pour un stade (même s’il peut être réhabiliter pour d’autres sports, et d’autres compétitions (en particulier, leur cher football américain et son Super Bowl annuel !)…

    Enfin pour les transports, Boston a déjà un service de métro, mais il ne fait que 4 lignes, et même si toutes passent par le centre ville, aucune liaison ne contourne le centre, ce qui peut être gênant également…En revanche ils ont un aéroport international important, mais qu’il faudra améliorer (à la base il ne devait accueillir que 16 000 passagers par jour, mais en 2011, il faisait près du double, donc la capacité totale sera trop faible en période de pointe au JO, d’autant plus qu’il est mal surveillé et a besoin d’améliorer sa ponctualité : si on regarde les chiffres, environ 75% de ses vols partent à l’heure, et n’est que le 17ème aéroport international le + fiable… On est loin de ce qu’offrait Tokyo (1er & 2ème aéroport les + fiables) et Madrid (9ème) pour 2020 ! Il va falloir faire beaucoup d’amélioration si la vie veut avoir une chance.

    Ou peut-être que d’autres villes américaines en profiteront plus !…

    J'aime

    1. D’ailleurs, à titre de comparaison, Washington a 2 aéroports d’une capacité de 12 000 passagers par jour chacun, et construit actuellement plusieurs nouvelles lignes de tramway (5 sont prévues) sur 60 km de rails.

      Niveau sécurité, je pense également que Washington est amplement qualifiée ^^ ! et la ville n’est pas overbooké d’infrastructures non plus…

      Avec des travaux pour agrandir les aéroports et la capacité hôtelière, je pense que Washington ferait une excellente candidature à titre de comparaison !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.