Milan-Cortina 2026 : Le nouveau gouvernement italien en passe de prêter serment

A la suite de la prestation de serment programmée ce samedi au Palais du Quirinal à Rome, le nouveau gouvernement italien va rapidement devoir se mettre en mouvement, notamment en ce qui concerne l’appui aux préparatifs d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2026 qui enregistrent déjà un certain retard.

La Présidente du Conseil italien, Giorgia Meloni, après son entrevue avec le Président de la République, Sergio Mattarella, vendredi 21 octobre 2022 (Crédits – Francesco Ammendola / Ufficio per la Stampa e la Comunicazione della Presidenza della Repubblica)

Près d’un mois après la tenue des élections législatives du 25 septembre, l’Italie dispose enfin d’un nouveau gouvernement dont le maintien dépendra néanmoins de l’entente entre les partis de la coalition de droite et d’extrême droite dirigée par Giorgia Meloni, avec le concours de l’éternel revenant, Silvio Berlusconi, et de Matteo Salvini.

Âgée de 45 ans, Giorgia Meloni – qui devient la première femme à exercer les fonctions de Présidente du Conseil italien, soit l’équivalent du poste de Premier Ministre – a présenté ce vendredi son équipe composée de 24 membres.

Parmi ceux-ci, certains auront une responsabilité particulière dans le suivi des préparatifs d’organisation des Jeux de Milan-Cortina 2026 qui, à bien des égards sur le plan sportif bien sûr, mais aussi économique, social, touristique et urbanistique, constituent le plus grand événement organisé en Italie, depuis les Jeux de Turin 2006, il y a plus de vingt ans.

De fait, Matteo Salvini, auréolé de ses nouvelles fonctions de Vice-Président du Conseil, aura surtout la casquette de Ministre des Infrastructures et des Transports. Autrement dit, un poste crucial lorsque l’on sait que l’État italien a consenti un effort massif rehaussé de 400 millions d’euros au cours de l’été écoulé, dans la perspective de moderniser les installations dans les zones montagneuses appelées à recevoir l’événement planétaire dans moins de quatre ans.

En novembre 2018, alors Ministre de l’Intérieur et déjà Vice-Président du Conseil italien, Matteo Salvini avait affiché son soutien et celui des autorités nationales pour la candidature aux JO 2026.

Ainsi que l’avait affirmé le patron de la Lega :

J’ai vu le projet. C’est celui qui possède le plus faible impact économique de l’histoire, en particulier grâce au fait qu’une grande partie des infrastructures existe déjà.

Je pense que le projet d’accueillir les Jeux dans les Alpes italiennes, en utilisant des contributions privées, est captivant. Si les fonds privés ne suffisent pas, nous ferons le dernier effort.

Outre Matteo Salvini, le Comité d’Organisation de Milan-Cortina 2026 devra également travailler en lien étroit avec le nouveau Ministre des Sports et de la Jeunesse, Andrea Abodi.

Ce dernier n’est pas un inconnu dans le milieu sportif, ayant été l’un des administrateurs du Comité National Olympique Italien (CONI) entre 2002 et 2008, avant d’occuper le fauteuil de Directeur Général du Comité d’Organisation pour la phase finale de la Coupe du Monde de baseball 2009.

Andrea Abodi fut en outre Directeur du Marketing au sein du Comité de Candidature de Rome pour l’accueil des Jeux d’été de 2004, bien avant que son nom ne soit évoqué au sortir de l’été 2022 pour remplacer Vincenzo Novari au poste stratégique de Directeur Général de Milan-Cortina 2026.

Entretien entre Thomas Bach, Président du Comité International Olympique, et Giorgia Meloni, jeudi 29 septembre 2022 (Crédits – IOC / Greg Martin)

La nomination d’un nouveau Directeur Général pour le Comité d’Organisation sera d’ailleurs l’une des premières décisions qui devra être engagée par Giorgia Meloni et ses alliés.

Fin septembre, celle qui était encore fortement pressentie pour prendre les commandes du gouvernement transalpin, avait d’une certaine manière rassuré le Président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, et le Président de Milan-Cortina 2026, Giovanni Malago.

Ces derniers s’étaient ainsi entretenus pendant une heure avec Giorgia Meloni qui avait précisé à l’issue de la rencontre que :

Ces Jeux sont extrêmement importants pour nous.

L’Italie est plus que capable d’organiser des Jeux magnifiques et nous avons à cœur d’impressionner à nouveau le monde. Vous pouvez compter sur nous.

Reste désormais à mettre en application cet engagement.

La synchronisation entre l’État, les Collectivités – Régions, Provinces et Villes – et le Comité d’Organisation devra en tout cas être la plus optimale possible pour espérer rattraper le retard pris jusqu’à aujourd’hui dans l’installation des différents chantiers.

Laisser un commentaire