L’Olympic Refuge Foundation renforce son soutien aux réfugiés

Réuni en milieu de semaine à Madrid (Espagne), le Conseil de l’Olympic Refuge Foundation (ORF) a signé un nouveau protocole d’accord avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), illustrant de nouveau l’engagement du Mouvement Olympique auprès des jeunes déplacés.

Réunion du Conseil de l’Olympic Refuge Foundation à Madrid, Espagne, mercredi 1er juin 2022 (Crédits – IOC / Greg Martin)

Six ans après la mise en place effective de l’équipe olympique des réfugiés lors des Jeux d’été de Rio 2016, le CIO poursuit sa stratégie de coopération avec les instances internationales pour favoriser l’utilisation du sport comme outil d’intégration et de cohésion, mais aussi comme vecteur de paix.

A ce titre, le Plan stratégique quadriennal de l’ORF a été approuvé l’an passé, en mars 2021, avec, parmi les objectifs fixés, celui de permettre l’accès à la pratique sportive à un million de jeunes déplacés d’ici 2024, coïncidant ainsi avec l’année d’organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024.

A l’heure actuelle, l’ORF s’est engagée sur l’accompagnement de programmes bénéficiant à 85 000 jeunes dans dix pays, avec en complément, la formation de 800 entraîneurs. D’autres engagements ont été annoncés, avec notamment le programme « Terrains d’Avenir » qui a été lancé en France l’an passé, en co-création avec l’ORF et le Ministère des Sports. Ailleurs dans le monde, la Jordanie, le Burkina Faso et l’Ukraine devraient également profiter des actions de l’ORF au cours de l’année 2022.

Pour assurer la mise en œuvre desdites actions, l’ORF compte bien sûr sur la participation d’un important réseau de partenaires, allant des institutions internationales comme le HCR depuis 1994, aux Fédérations Internationales, en passant aussi par le support octroyé par le secteur privé.

Comme l’a affirmé Thomas Bach, Président du CIO et Président de l’ORF, à l’issue de la réunion madrilène organisée ce mercredi 1er juin :

En ces temps difficiles, nous avons plus que jamais besoin du pouvoir qu’a le sport de promouvoir la paix et la solidarité.

Le HCR est un partenaire extrêmement indéfectible dans l’accomplissement de cette mission. Je suis extrêmement reconnaissant au Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, lequel a immédiatement apporté son soutien à l’équipe olympique des réfugiés du CIO lors de sa création en 2015 et a accepté d’être Vice-Président de l’ORF. Le protocole d’accord signé aujourd’hui confirme notre engagement commun à soutenir les réfugiés par le sport.

[…] Le sport est bien plus qu’une activité physique. Le sport est un moyen d’émancipation. Le sport est synonyme de respect. Le sport est synonyme de santé. Le sport donne confiance. Le sport est un état d’esprit positif. C’est là tout le sens de la mission de l’ORF : donner de l’espoir par le sport à celles et ceux que des conflits, des persécutions ou des catastrophes naturelles ont poussés à fuir.

Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, et Thomas Bach, Président du Comité International Olympique, mercredi 1er juin 2022 (Crédits – IOC / Greg Martin)

Afin d’illustrer l’engagement de l’ORF, le choix de la capitale espagnole pour tenir la réunion de cette semaine s’est très vite imposé.

De fait, en 2021, le Comité Olympique Espagnol (COE) a inauguré le Centre sportif Alejandro Blanco pour les réfugiés, non loin de Getafe. Aujourd’hui, près de 200 réfugiés utilisent ce site érigé en exemple par le Mouvement Olympique.

Ainsi que l’a exposé Thomas Bach :

Ici, nous pouvons nous appuyer sur une base solide, notamment grâce au travail du Centre sportif Alejandro Blanco, le premier du genre où les réfugiés peuvent non seulement pratiquer un sport, mais aussi apprendre à s’intégrer dans leur communauté.

C’est un excellent exemple de la manière dont nous pouvons répondre à la crise des réfugiés grâce au pouvoir du sport.

Pour toutes ces raisons, nous sommes ravis que le gouvernement espagnol s’associe à nous. Cet accord de coopération est une étape importante qui témoigne de notre mission olympique et de son action.

Laisser un commentaire