LA 2028 soutient un projet de loi sur l’accès des athlètes à l’enseignement

Soucieux d’encourager les initiatives visant à faciliter la scolarité des sportifs de haut niveau et la reconversion de ces derniers à l’issue de leur carrière, le Comité d’Organisation des Jeux de Los Angeles 2028 soutient actuellement un projet de loi allant dans ce sens en Californie.

Vue du Royce Hall et de Shapiro Fountain sur le campus de l’Université de Californie à Los Angeles (Crédits – UCLA)

Depuis la phase de candidature, et plus encore aujourd’hui, le Comité d’Organisation des Jeux de Los Angeles 2028 place les athlètes au cœur de son projet.

Dès 2016, une Commission consultative composée de 53 sportifs – parmi lesquelles des légendes du sport comme la gymnaste Nadia Comaneci ou le nageur Michael Phelps – fut d’ailleurs instaurée pour épauler la candidature américaine dans la course aux Jeux d’été. Cette Commission avait alors pour objectif de faire entendre la voix des plus de 1 000 athlètes ayant choisi de s’installer et de s’entraîner à Los Angeles et, plus globalement, en Californie.

Six ans plus tard, et six années avant l’ouverture des JO 2028, le soutien à l’égard des sportifs perdure, avec récemment l’installation d’une Commission, structurée autour de neuf Olympiens et de neuf Paralympiens et présidée par l’ancienne nageuse – quintuple médaillée aux Jeux – Janet Evans.

Cette dernière décrivait d’ailleurs en ces termes le rôle de la nouvelle Commission dans une interview accordée à « Sport & Société » en août 2021 :

La Commission […] vise à apporter des idées et des perspectives essentielles pour créer les conditions d’une expérience inclusive, innovante et transparente pour tous les athlètes qui participeront aux Jeux de LA 2028.

Avant les Jeux, la Commission aura un rôle de conseillère stratégique sur l’ensemble des thèmes, du logement aux repas, en passant par les services de santé et la gestion de la transition de carrière des sportifs.

Vue aérienne d’une partie du campus de l’Université de Californie à Los Angeles qui, en 2028, sera le cadre du Village des Athlètes durant les Jeux Olympiques et Paralympiques (Crédits – UCLA)

Aujourd’hui, LA 2028 veut même aller plus loin que la seule perspective des Jeux.

Pour preuve, le Comité d’Organisation a dernièrement exprimé son soutien à l’égard d’un projet de loi présenté devant la California State Assembly par l’élu démocrate Adrin Nazarian.

Ce dernier propose ainsi d’amender l’article 68083 du Code de l’Éducation en vigueur dans l’État de Californie afin de permettre aux athlètes, accompagnés par le Comité Olympique et Paralympique des États-Unis (USOPC) et basés en Californie, de pouvoir bénéficier de meilleures conditions d’accès à l’enseignement.

Concrètement, les athlètes éligibles seraient considérés au même titre que les résidents californiens, pour lesquels les frais de scolarité sont jusqu’à quatre fois moins élevés que pour les non-résidents de l’État.

Un élément non-négligeable, d’autant plus lorsque l’on sait que lesdits frais s’élèvent, sur l’année 2022-2023, à 13 104 dollars pour les résidents et à 44 130 dollars pour les non-résidents et ce, sans compter les frais annexes liés à l’hébergement ou à la santé notamment. En incluant ces frais, le global annuel peut représenter pas moins de 38 504 dollars à la charge des étudiants résidents californiens et 69 530 dollars pour les non-résidents.

Ainsi que l’a affirmé Janet Evans :

Avec des installations sportives exceptionnelles de classe mondiale à travers l’État, la Californie est l’un des endroits les plus spéciaux pour s’entraîner dans les sports d’élite. Beaucoup d’athlètes s’entraînent et concourent au niveau universitaire, mais tous les sports olympiques et paralympiques ne sont pas soutenus par des programmes collégiaux.

Ce projet de loi reconnaît dès lors l’énorme travail accompli par les athlètes et ouvre la voie à une éducation plus abordable et à la réussite à long terme au-delà du terrain de jeu.

Soutenir les athlètes tout au long de leur vie est au cœur de notre travail en vue des Jeux de 2028, et nous sommes fiers de parrainer ce projet de loi important pour la transition de carrière des athlètes.

Outre LA 2028, le projet de loi défendu par Adrin Nazarian bénéficie aussi de l’appui de l’USOPC, ainsi que du Conseil consultatif des athlètes olympiques et paralympiques des États-Unis, et de l’Association des Olympiens et Paralympiens des États-Unis.

Laisser un commentaire