Pékin 2022 : Le CIO espère atteindre une jauge de 30% sur les sites

Malgré l’absence de spectateurs étrangers, et en dépit de la non-ouverture de la billetterie pour les résidents chinois, le Comité International Olympique (CIO) espère parvenir à la mise en place d’un plan permettant un taux d’occupation des enceintes sportives de 30%.

Vue du Big Air Shougang de Pékin, construit à l’emplacement d’une ancienne aciérie et qui, lors des Jeux, accueillera les épreuves de ski big air et de snowboard big air (Crédits – Beijing 2022 / Gao Zehong)

Alors que la Cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver aura lieu ce vendredi 04 février à Pékin, le CIO mène actuellement des discussions approfondies avec les organisateurs et les autorités chinoises pour faire le point, site par site, sur la jauge de spectateurs que pourrait atteindre chacun d’eux pour le déroulement des compétitions.

En effet, l’institution olympique souhaite éviter l’image d’enceintes sportives dépourvues de public qui, même dans un contexte persistant de crise sanitaire, aurait une incidence quant à la perception populaire de l’événement.

Pour y parvenir, le CIO mise sur un accord avec les autres parties prenantes au projet afin de fixer une capacité d’accueil de groupes de spectateurs qui, bien sûr, seraient au préalable soumis aux directives sanitaires imposées par la Chine, tant pour sanctuariser les Jeux et leurs participants au cœur d’une bulle, que pour préserver la sécurité de la population.

Comme l’a en ce sens affirmé Christophe Dubi, Directeur Exécutif des Jeux au sein du CIO :

Nous aurons des spectateurs, et ce n’est pas seulement bien pour les spectateurs chinois, mais aussi pour l’ensemble de la population, et nous avons beaucoup insisté là-dessus.

Nous souhaitons également tendre la main à la communauté des expatriés, en nous assurant, via le réseau des ambassades, d’identifier ceux qui vivent à Pékin et qui pourraient dès lors assister aux Jeux.

Vue de la patinoire aménagée au cœur du « Water Cube » de Pékin (Crédits – Capture d’écran Sport & Société / Clip diffusé en janvier 2021 par Beijing 2022)

Déjà, ces dernières semaines, la jauge des sites de Pékin 2022 avait donné lieu à des discussions, à l’instar du « Cube d’Eau »Centre aquatique des JO 2008 aujourd’hui transformé en aréna pour les épreuves de curling – où 20% des sièges pourraient in fine être occupés.

Le dernier mot reviendra quoiqu’il en soit aux autorités chinoises qui, face à la recrudescence de l’épidémie de Covid-19 – avec les cas du variant Omicron – demeurent particulièrement vigilantes.

Si une distinction sera logiquement opérée entre chacun des sites mobilisés durant les Jeux, elle devrait surtout l’être en ce qui concerne les sites indoor de Pékin et outdoor, présents entre Pékin, Zhangjiakou et Yanqing.

Laisser un commentaire