Pékin 2022 : La spectaculaire transformation du « Water Cube » (VIDÉO)

Un mois après avoir annoncé l’achèvement des travaux de mise à niveau du « Cube d’eau » de Pékin (Chine), le Comité d’Organisation des Jeux d’hiver de 2022 a dévoilé aujourd’hui une vidéo en time-lapse pour découvrir le déroulement de ce chantier d’adaptation singulier.

Vue de la patinoire aménagée au cœur du « Water Cube » de Pékin (Crédits – Capture d’écran Sport & Société / Clip diffusé en janvier 2021 par Beijing 2022)

Installation majeure du dispositif des Jeux d’été de Pékin 2008, le « Cube d’eau » sera à nouveau mobilisé dans le cadre des prochains Jeux d’hiver qui auront lieu dans la capitale chinoise dans un peu plus d’un an, des Jeux qui feront de Pékin la première Ville Olympique à accueillir les deux événements planétaires.

De fait, après avoir été le théâtre des exploits du nageur Michaël Phelps en 2008 – auréolé de huit titres historiques – l’enceinte de 4 500 places sera alors temporairement dédiée aux épreuves olympiques et paralympiques de curling et ce, grâce à des travaux d’adaptation de la structure portant sur une surface de 50 000 m².

Dans une vidéo en time-lapse mise en ligne ce jour par le Comité d’Organisation des Jeux (BOCOG), il est d’ailleurs possible de se rendre compte de l’ampleur du défi logistique que représente la transformation d’un bassin de natation en patinoire pour la pratique du curling.

Il y a peu, la Fédération Mondiale de Curling (WCF) avait elle-même pu percevoir la nature des aménagements opérés in situe.

Après avoir vidé le bassin, les ouvriers procèdent au montage progressif d’une structure métallique de soutien, sur laquelle vient se positionner une dalle composée de dizaines de panneaux de béton. Une fois cette opération réalisée, plusieurs couches de revêtements sont disposées sur la dalle pour en assurer l’étanchéité.

Un ultime support – alvéolé celui-ci – peut ensuite être minutieusement installé avant que la mise en eau de la future patinoire ne soit enclenchée. Cette double intervention ne peut toutefois se faire sans la pose préalable des éléments techniques nécessaires pour garantir la bonne température et la fiabilité de la structure (réseaux de câblages, etc.).

Vue des travaux d’aménagement de la patinoire du « Water Cube » de Pékin (Crédits – Capture d’écran Sport & Société / Clip diffusé en janvier 2021 par Beijing 2022)

Alors que des essais ont pu être menés au cours des mois écoulés, l’installation sportive – habituellement Centre National de Natation – doit désormais être mise à la disposition du BOCOG à compter du mois de février 2021, ce qui permettra à ce dernier d’envisager le déroulement des épreuves-tests en amont des Jeux, dans une configuration sans nul doute adaptée au contexte sanitaire actuel.

Laisser un commentaire