LA 2028 : Livraison du premier bus électrique sur la « G Line »

Dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été 2028, la Ville de Los Angeles a choisi depuis 2017 d’entreprendre un vaste projet de modernisation de ces transports en commun. Cette semaine, une nouvelle étape a été franchie concernant le renouvellement de la flotte des deux lignes de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS).

Livraison du premier bus électrique de la G Line à Los Angeles (Crédits – Mayor of Los Angeles)

Dans la « Cité des Anges », si les déplacements se font encore majoritairement par le moyen de véhicules individuels, l’offre de transports en commun ne cesse de se renforcer et de se diversifier depuis quelques années, avec à la manœuvre, le Maire de Los Angeles, Eric Garcetti, également Président de la Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority (METRO), l’organisme en charge du vaste réseau dans le Comté de Los Angeles.

Aujourd’hui, au-delà de la mise à niveau engagées sur les infrastructures des lignes de métro – Purple Line, mais aussi Blue Line ou Gold Line – l’organisme est pleinement mobilisé dans le renouvellement des bus, avec la volonté affichée de doter le territoire de 100% de bus électriques ou à zéro émission d’ici 2030.

En début de semaine, lundi 27 juillet, Eric Garcetti s’est d’ailleurs rendu sur la G Line – anciennement connue sous la dénomination d’Orange Line – pour constater l’avancée des chantiers dans ce domaine. Il s’est à cette occasion félicité du déploiement du premier bus électrique pour cette ligne de 29 kilomètres – l’une des deux lignes de Bus à Haut Niveau de Service – située au Nord de la ville et qui relie les quartiers de Chatsworth et North Hollywood dans la vallée de San Fernando.

Avec la livraison de cet équipement moderne, les autorités de la Ville poursuivent à bon rythme un projet pensé dans l’optique des JO 2028 qui auront lieu dans la région de Los Angeles.

Comme l’a précisé en ce sens le Maire Eric Garcetti :

Même si nous sommes confrontés au défi immédiat de la lutte contre le Covid-19, nous investissons sur le long terme dans un avenir plus sain et plus durable avec la livraison de ce premier bus électrique sur la G Line. Chaque véhicule électrique que nous mettons dans nos rues aujourd’hui représente une réduction des émissions.

Nous restons pleinement engagés dans la mise en œuvre d’options de transport plus propres pour une meilleure qualité de vie de tous les habitants de Los Angeles.

D’ici fin 2020, ce seront pas moins de 40 bus électriques d’une longueur de 18 mètres chacun qui seront progressivement mis en service sur la G Line, en parallèle de l’aménagement de points de recharge tout au long du parcours.

Pour renforcer la qualité de l’offre vis-à-vis des usagers, ces bus « nouvelle génération » seront équipés du WiFi, mais aussi de ports USB pour permettre le chargement des téléphones, tablettes et autres ordinateurs portables. A l’avant des bus, des porte-vélos seront également disposés pour que les usagers cyclistes puissent amarrer leur équipement sans pour autant entraver la circulation à l’intérieur.

En complément des efforts déjà menés pour la G Line, METRO compte assurer l’installation de 105 bus électriques supplémentaires sur son réseau au cours des deux années à venir. Cela concernera particulièrement la J Line – ancienne Silver Line – longue de 61 kilomètres et pour laquelle les bus actuels seront intégralement changés au profit de bus électriques d’ici la fin de l’année 2021.

Mais alors que METRO assure la gestion des transports en commun sur l’ensemble du Comté de Los Angeles et qu’il dispose de l’un des plus grands réseaux des États-Unis, l’organisme n’est pas le seul acteur à être présent sur le territoire local et à œuvrer pour des transports propres.

Le Los Angeles Department of Transportation a ainsi officialisé plus tôt cette année l’achat de 155 bus électriques, ce qui représente un peu plus de la moitié de la flotte exploitée par cette instance en charge des transports en commun dans la ville de Los Angeles. L’autre moitié devrait être intégralement renouvelée d’ici 2028, là-encore comme les engagements de METRO, dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques.

Du côté de l’État de Californie, l’investissement pour des équipements propres est aussi de mise. Pour preuve, en 2018, l’ancien Gouverneur, Jerry Brown, avait fixé à 5 millions le nombre de véhicules électriques espérés en circulation en Californie d’ici 2030.

Afin de parvenir à cet objectif ambitieux, l’État avait alors projeté une enveloppe de 2,5 milliards de dollars sur huit ans pour, d’une part, apporter des aides à l’achat de véhicules électriques et pour, d’autre part, établir 250 000 nouvelles stations de recharge pour les batteries de ces véhicules.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.