« Paris SportPhoto », un festival pour percevoir le sport autrement

Cartier-Bresson, Robert Doisneau, Elliot Erwitt, Robert Franck et d’autres encore, portaient déjà leur regard sur les pratiques sportives de leur temps, bien que beaucoup moins répandus. Offrir au public des regards croisés sur le sport par les meilleurs photographes du genre, héritiers de ces maîtres de la photographie du XXème siècle, telle est l’ambition de Paris SportPhoto.

Par ce propos, Gilbert Benedicto pose les bases de ce qui pourrait devenir un rendez-vous culturel incontournable au cours des prochaines années, et notamment dans la perspective de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

(Crédits – Paris SportPhoto)

Ainsi, après la tentative avortée du Festival SportFolio à Narbonne (Aude) voici quelques années, Gilbert Benedicto rebondit aujourd’hui dans la capitale.

Hébergé au Carreau du Temple du 14 au 17 novembre 2019, ce festival – accessible gratuitement – se veut être la vitrine mondiale des clichés sportifs en rassemblant des dizaines de documents réalisés par les meilleurs spécialistes du genre et soutenus par des partenaires tels que le quotidien sportif « L’Équipe », « Canon » ou encore « Toyota ».

Le public pourra dès lors découvrir plusieurs centaines de clichés réalisés dans l’action d’une compétition, comme portraits d’athlètes ou dans un cadre « hors stade ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’événement ne sera pas une simple succession de clichés, puisque des focus thématiques seront proposés aux visiteurs, avec par exemple l’exposition « O temporao, O mores » co-organisée par « L’Équipe » et qui, au travers de plusieurs photographies, fera remonter le temps sportif de 1919 à nos jours.

Dans un tout autre registre, un reportage de Franck Seguin permettra de découvrir l’exigence de l’entraînement d’un danseur-étoile en la personne d’Hugo Marchand, photographié au-dessus des toits de l’Opéra Garnier avec, en arrière plan, une vue imprenable sur Paris, la Tour Eiffel et le Sacré Cœur.

Une série de portraits de 18 athlètes olympiques et paralympiques engagés sous la bannière du Team Toyota sera en outre proposée au public. Une autre série de portraits – une vingtaine réalisés par les photographes de « L’Équipe » – sera par ailleurs exposée au Carreau du Temple en mettant en exergue le travail du laboratoire de tirage photographique argentique et numérique « Dupon ».

Une manière d’appréhender d’une autre façon les gestes et les émotions des sportifs à l’entraînement ou en pleine compétition.

« Canon » pour sa part dévoilera 24 clichés réalisés à l’occasion de la dernière Coupe du Monde de Rugby. En couleurs ou en noir et blanc, cette exposition devrait également marquer les esprits, quelques semaines à peine après la clôture de l’événement organisé cette année au Japon.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.