Paris 2024 : Un nouveau siège souhaité dès 2020

En marge des préparatifs d’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024, le Comité d’Organisation de Paris 2024 cherche actuellement à quitter ses locaux du 96 Boulevard Haussmann (8ème arrondissement de Paris) pour rejoindre le département de la Seine-Saint-Denis.

Pour concrétiser ce projet – qui pourrait prendre forme à Aubervilliers – le Comité d’Organisation (COJO) a récemment mis en ligne un avis d’appel public à la concurrence portant sur des prestations d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la conception et la réalisation du futur siège.

(Crédits – Sport & Société)

Concrètement, le COJO souhaite s’installer dans des immeubles de bureaux d’ores et déjà existants avec néanmoins la contrainte d’une surface utile conséquente de près de 45 000 m² afin d’héberger l’ensemble des équipes.

Pour cela, Paris 2024 prévoit d’utiliser un site principal et un ou deux sites annexes.

Les missions qui seront dévolues à l’entreprise lauréate de l’assistance à maîtrise d’ouvrage devront dès lors s’articuler autour de la conception « clé en main » du projet, avec en particulier la mise en œuvre de travaux d’aménagement et de réalisation des divers espaces de travail, mais également de maintenance et d’exploitation du futur équipement. Une assistance au déménagement des personnels sera par ailleurs sollicitée.

Il faut dire que les équipes de Paris 2024 ne feront que croître d’ici l’échéance olympique et paralympique, ce qui exige une adaptabilité et un confort adéquat des sites du futur siège. De fait, si le COJO compte actuellement près de 180 collaborateurs, il affichera à l’horizon 2024 pas moins de 3 500 employés, avec même une hypothèse maximale mentionnée de 3 700 personnes.

Concernant le calendrier fixé par Paris 2024, le COJO espère un premier emménagement sur le site principal entre septembre 2020 et mai 2021 et ce, en fonction bien sûr des travaux qui seront nécessaires pour assurer l’installation des équipes.

Au regard du dimensionnement de ce site actuellement en cours d’identification, un deuxième site pourrait être mobilisé avec un emménagement souhaité au début de l’année 2023, voire même un troisième site pour un emménagement projeté entre avril et juillet 2023, soit un an avant l’ouverture des Jeux.

Les entreprises désireuses de faire une proposition devront remettre leurs plis d’ici le 10 septembre 2019 à 15h00. Le COJO sélectionnera par la suite jusqu’à quatre candidats pour remettre une offre ferme avant de s’engager auprès d’un futur partenaire.

Vue du 10 900 sur Wilshire Boulevard à Los Angeles (Crédits – Capture d’écran Sport & Société / Google Maps)

Dès l’été dernier, le Comité d’Organisation de Los Angeles 2028 avait lui-aussi fait le choix de quitter ses locaux « historiques » pour prendre possession d’un espace plus conséquent.

Situé à seulement 200 mètres des précédents locaux, le nouveau siège de LA 2028 répond à un besoin logistique comme l’avait d’ailleurs mentionné le Comité d’Organisation auprès de « Sport & Société » :

Nous avons travaillé dans un bureau temporaire depuis le début du processus de candidature, et nous passons aujourd’hui à quelque chose d’un peu plus pérenne.

Au cours des prochaines années et de la montée en puissance attendue des équipes de LA 2028, il n’est pas à exclure un nouveau déménagement dans une structure encore plus vaste pour héberger l’ensemble des personnels.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.