Paris 2024 : Un Festival de la photographie sportive en attendant les Jeux

Faisant écho à la volonté du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 de placer la culture au cœur des célébrations durant l’événement sportif, une initiative va prochainement voir le jour dans le domaine de la photographie.

Ainsi, du 14 novembre au 1er décembre 2019, divers lieux de la capitale devraient servir d’écrins pour la mise en avant d’une sélection de clichés iconiques ou plus récents sur le thème de la photographie sportive. Porté par Gilbert Benedicto, le Paris SportPhoto ambitionne d’être le premier festival international dans ce domaine singulier et de devenir, à ce titre, un rendez-vous incontournable et récurrent pour tous les passionnés au moins jusqu’en 2024.

Entre 2013 et 2016, le Festival SportFolio constituait un rendez-vous annuel majeur à Narbonne (Aude). Plusieurs lieux de la ville étaient alors mobilisés pour l’accueil des expositions thématiques (Crédits – Sport & Société)

Avec Paris comme toile de fond et les JO 2024 comme ligne de mire, l’ambition du festival est réelle et sa portée pourrait être importante auprès des Parisiens et des dizaines de millions de touristes qui arpentent les rues de la capitale chaque année.

Fondateur et directeur artistique de ce futur festival, Gilbert Benedicto n’en est pas à son coup d’essai, lui qui fut l’un des artisans du Festival SportFolio qui avait vu le jour à Narbonne (Aude) en 2013 et qui avait, pour sa première édition, attiré plus de 35 000 visiteurs à travers la ville.

En dépit de ce succès populaire, le manque de volonté politique au niveau local et les désaccords entre les parties prenantes ont finalement conduit à la suppression de ce festival après l’édition 2016.

Aujourd’hui, l’installation annoncée du Paris SportPhoto constitue d’une certaine manière une renaissance.

(Crédits – Reporters Sans Frontières)

L’année dernière, en décembre 2017, quelques 19 clichés de Raymond Depardon consacrés aux Jeux Olympiques de 1964 à 1980 furent exposés sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris.

Issus de la collection Magnus Photos, ces clichés – pour la plupart devenus mythiques -, sont restés les témoins de la petite et de la grande histoire des Jeux de Tokyo 1964, Grenoble 1968, Mexico 1968, Munich 1972, Montréal 1976 et Moscou 1980.

Ces photographies emblématiques furent d’ailleurs au cœur de la première édition du Festival SportFolio en 2013.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.