LA 2028 : Un projet de téléphérique à l’étude pour rejoindre le Dodger Stadium

Tandis que Los Angeles (Californie, États-Unis) se prépare à accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2028, plusieurs projets sont en cours d’aménagement dans le domaine de la mobilité urbaine.

Élément intrinsèquement lié à l’organisation de l’événement planétaire, les transports sont aussi et surtout une problématique propre à chaque Ville Hôte des Jeux. Aussi, en ce qui concerne Los Angeles et sa proche périphérie, pas moins de 28 projets vont connaître un coup d’accélération durant les années à venir et ce, avec l’objectif d’être pleinement opérationnels en 2028. Parmi ces projets prioritaires, l’extension des diverses lignes du métro de Los Angeles doit permettre de favoriser les déplacements propres tout en assurant une décongestion progressive des principales artères de la « Cité des Anges ».

Cette semaine, un nouveau projet a été présenté et pourrait in fine s’ajouter à la longue liste des chantiers englobant, prise en considération des besoins dans le domaine des transports et problématique sportive.

Projet de téléphérique entre Union Station et le Dodger Stadium à Los Angeles (Crédits – Aerial Rapid Transit Technologies LLC)

Ainsi, la franchise de baseball des Los Angeles Dodgers espère pouvoir bénéficier, grâce à un financement exclusivement privé de 125 millions de dollars (103 millions d’euros), de l’apport d’un téléphérique. Concrètement, ce projet est conçu pour assurer une liaison fluide et sécurisée entre la gare ferroviaire de Union Station et l’emblématique Dodger Stadium, distant d’un peu plus de deux kilomètres.

Avec une capacité envisagée de 5 000 personnes par heure dans les deux sens de circulation, et 30 à 40 passagers par télécabine, le projet veut s’inscrire dans une réelle démarche environnementale et d’aménagement urbain entre deux sites-phares de Los Angeles.

Union Station est en effet l’un des principaux nœuds ferroviaires de la région, avec notamment le passage de trois lignes de métro, et une desserte d’une partie du centre-ville de Los Angeles. Le Dodger Stadium est quant à lui un équipement sportif de plein air emblématique de la pratique du baseball à Los Angeles, depuis son édification en 1962, avec une capacité de 56 000 places.

Pour mener à bien le projet, une société privée – Aerial Rapid Transit Technologies LLC (ARTT) – serait chargée du chantier qui pourrait aboutir à l’ouverture du téléphérique pour l’année 2022. Cet équipement viendrait dès lors en complément des deux lignes de bus misent en service en 2010 et en 2015 et actuellement gérées par la Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority, l’autorité de gestion des transports.

Ladite autorité de gestion va désormais étudier la faisabilité d’un tel projet.

Comme le précise le site Internet de l’autorité, la proposition fera l’objet d’un examen approfondi de la part d’une équipe interne qui présentera ses conclusions dans une soixantaine de jours. A ce moment là, et si le projet des Los Angeles Dodgers reçoit l’approbation de l’équipe d’experts, une étude technique plus approfondie devra être élaborée.

Projet de téléphérique entre Union Station et le Dodger Stadium à Los Angeles (Crédits – Aerial Rapid Transit Technologies LLC)

Du côté de l’Hôtel de Ville de Los Angeles, ce projet est perçu avec enthousiasme.

Il faut dire qu’en plus de répondre aux exigences environnementales, le projet de téléphérique pourrait également s’insérer dans la mise en œuvre du dispositif olympique et paralympique de LA 2028 dans le cas où le baseball – présent aux Jeux de Tokyo 2020 – serait inscrit au programme des JO 2028. Le Dogder Stadium apparaîtrait dès lors comme l’écrin légitime pour abriter le tournoi.

Los Angeles ne serait toutefois pas la première Ville Hôte des Jeux à bénéficier d’un téléphérique en parallèle des aménagements olympiques et paralympiques.

Dans le cadre des préparatifs liés aux JO 2012, la ville de Londres (Royaume-Uni) s’était déjà dotée d’un équipement similaire, avec, comme pour le projet californien, un large financement privé. Aujourd’hui, l’Emirates Air Line Cable est un moyen de transport et une attraction touristique à part entière, reliant les stations de North Greenwich et de Royal Victoria, deux stations limitrophes de deux équipements majeurs de la capitale britannique : l’installation multifonctionnelle The O2 Arena et le centre de conventions The Excel.

Pour sa candidature aux Jeux d’hiver de 2022, la ville d’Almaty (Kazakhstan) avait quant à elle envisagé l’aménagement de deux téléphériques pour acheminer spectateurs et journalistes jusqu’aux sites de montagne et pour désengorger les axes routiers existants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.