Bernard Giudicelli veut que le tennis français change de philosophie

Le tennis français traverse actuellement une période difficile. Malgré la riche histoire sportive du pays, peu de succès ont été enregistrés dans les tournois du Grand Chelem et dans les tournois ATP au cours des dernières années.

Actuellement, aucun français n’est placé dans le top 10 mondial, le joueur le mieux classé étant Jo-Wilfried Tsonga, au 18ème rang mondial.

Bernard Giudicelli, Président de la Fédération Française de Tennis (FFT), estime qu’une amélioration de l’état d’esprit du tennis français est nécessaire.

(Crédits – Wikipédia)

En septembre, Giudicelli a ainsi déclara que le tennis français devait cesser d’être « perdant ». S’exprimant auprès de Reuters, Giudicelli a notamment affirmé : « Qu’est-ce qu’un Grand Chelem réussi ? C’est celui que vous gagnez ». Il a par ailleurs ajouté que sur tous les Grands Chelems joués par des Français depuis la Seconde Guerre Mondiale, seuls trois tournois ont été remportés par des hommes, et six par des femmes. Bernard Giudicelli pense dès lors que le tennis français doit changer sa philosophie.

« Nous, nous disons : arrêtons d’être les perdants, et faisons place à un modèle qui dit : ‘Pour être le meilleur du monde, je dois être le meilleur chez moi, puis ensuite aller jouer plus jeune des tournois à l’étranger' ». a poursuivi Bernard Giudicelli, citant en exemple le cas de Jelena Ostapenko, gagnante du tournoi du TCBB à 12 ans et lauréate de Roland Garros à l’âge de 19 ans.

Les enjeux du tennis français ont été commentés par Roger Federer avant son match contre Richard Gasquet au Shanghai Rolex Masters. Federer a notamment pointé la responsabilité de la presse française concernant la sous-performance générale des joueurs tricolores.

« En France, je pense [que la presse voit] les joueurs trop grands trop tôt. Je ne veux pas dire qu’ensuite ces joueurs sont ‘gâtés’, mais un peu trop satisfaits d’eux-mêmes trop tôt au lieu d’achever leur développement à tous les niveaux ».

Le Masters de Shanghai a d’ailleurs été un tournoi décevant pour le tennis français. Six joueurs ont débuté le tournoi mais seulement trois ont accédé ensuite au deuxième tour. Le joueur le plus prometteur du pays, Lucas Pouille, a été éliminé au deuxième tour par l’Italien Fabio Fognini. Les deux autres joueurs français, Richard Gasquet et Gilles Simon se sont quant à eux rencontrés au troisième tour, avec une victoire de Gasquet en trois sets.

Gasquet a ensuite affronté Federer en quarts de finale. Bwin avait placé Federer en favori avec une cote de 1.08 contre 6.00 à Gasquet. Cette saison, Gasquet a remporté un tournoi challenger (Szczecin en Pologne) et a atteint la finale de l’Open Sud de France. En Grand Chelem, il a atteint le troisième tour de l’Open d’Australie et de Roland Garros. Son adversaire à Shanghai a pour sa part connu l’année la plus réussie de sa carrière depuis 2009, en étant vainqueur de l’Open d’Australie et de Wimbledon. Sur les neuf tournois qu’il a joués – sans compter Shanghai – il a remporté cinq titres.

Avec l’attribution des Jeux Olympiques 2024 à la France, Giudicelli espère en tout cas que le tennis français sera une vitrine de l’événement.

Il supervise actuellement les plans de modernisation du stade de Roland Garros. Un toit sera notamment prochainement installé sur le Court Philippe Chatrier. Avec toutes les améliorations prévues, la Fédération Française de Tennis espère que les joueurs seront en mesure de répondre aux défis à venir.

Article écrit par Paul Chipman

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s