Le Mouvement Olympique débloque 600 000 dollars pour le Pérou

« Le Mouvement Olympique se tient prêt à venir en aide au Pérou dans ses efforts de reconstruction après cette catastrophe naturelle.

Comme marque de solidarité, le Mouvement Olympique a décidé de débloquer la somme de 600 000 dollars en contribution aux efforts immédiats de rétablissement au Pérou ».

Par cette déclaration du Président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, affiche – avec aussi la Solidarité Olympique et l’Organisation Sportive Panaméricaine (ODEPA) – son soutien au pays qui doit accueillir la 130ème Session de l’institution, en septembre prochain.

De gauche à droite, Iván Dibós, membre du CIO pour le Pérou ; Pedro Pablo Kuczynski, Président du Pérou ; et Alejandro Blanco, Président du Comité Olympique d’Espagne et émissaire du CIO (Crédits – Palacio de Gobierno del Perú)

Frappé par le phénomène météorologique « El Nino » – qui a particulièrement affecté les secteurs-clés de l’économie comme les mines et qui a provoqué la mort de près de cent personnes – le Pérou a été particulièrement affecté dans les secteurs-clés de son économie, notamment les mines, et a dû affronter une gestion humanitaire d’envergure avec la mort de près de cent personnes et le déplacement contraint de milliers d’autres.

A ces difficultés, le pays doit aussi faire face à des problématiques logistiques entourant l’organisation des Jeux Panaméricains de 2019, ainsi qu’aux déboires judiciaires de José Quiñones Rodriguez qui occupait jusqu’à présent les fonctions de Président du Comité Olympique du Pérou.

Compte-tenu de l’ensemble de ces éléments, la question du maintien de la Session du CIO à Lima a été posée et des réponses devraient être apportées dans les prochains jours, un émissaire du CIO étant en déplacement sur place.

En cas de retrait de l’organisation, le CIO se tournerait alors vers un pays et une ville en capacité d’héberger un tel événement – qui représente tout de même un budget de plusieurs centaines de milliers d’euros en dépit d’une gestion renouvelée en matière de scénographie – et d’en assurer les préparatifs adéquats dans un délai relativement restreint.

Une évidence d’ores et déjà : conformément aux dispositions de la Charte Olympique mentionnées à la Règle 33.4, l’élection de la Ville Hôte ne peut avoir lieu dans l’un des pays où une candidature est en course, écartant ainsi les États-Unis et la France.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s