JO 2024 : Budapest dévoile la composition de son Comité de Candidature

A un mois du dépôt des premiers éléments techniques au siège du Comité International Olympique (CIO), la candidature de Budapest (Hongrie) a précisé la semaine dernière la composition de son Comité de Candidature.

De fait, l’ancien Président de la République (2010-2012), Pál Schmitt, a été nommé à la tête de Budapest 2024 et aura pour mission de mener à bien l’ambition de la capitale hongroise.

Pál Schmitt à la tribune du Parlement Européen en 2011 (Crédits - Flickr / European Union 2011 PE-EP / Pietro Naj-Oleari)
Pál Schmitt à la tribune du Parlement Européen en 2011 (Crédits – Flickr / European Union 2011 PE-EP / Pietro Naj-Oleari)

Si ses fonctions passées assurent à Pál Schmitt une certaine renommée, il puise toutefois sa légitimité du fait de ses deux titres de Champion olympique d’épée par équipe (Mexico 1968 et Munich 1972) et de sa place en qualité de membre du Comité International Olympique (CIO).

« Je suis ravi que nous ayons lancé le Comité de Candidature de Budapest 2024. Cela constitue une étape majeure dans le cadre de la candidature de la Hongrie à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

En tant que gardiens de la candidature, il sera de notre rôle de veiller à ce que Budapest 2024 reflète véritablement notre engagement collectif envers les valeurs de l’Olympisme » a déclaré l’ancien Président Hongrois à l’issue de sa nomination.

La composition du Comité de Candidature a été supervisée par les instances politiques hongroises, à commencer par le Président de l’Assemblée Nationale, László Kövér et par le Maire de Budapest, Istvan Tarlós.

Au total, 23 personnalités du sport, de la vie politique et même de la vie religieuse siègeront au sein du Comité de Candidature, en plus de Attila Mizsér, Directeur Sportif de Budapest 2024 :

  • Pál Schmitt, Président de Budapest 2024, membre hongrois du CIO,
  • István Tarlós, Maire de Budapest,
  • Balázs Szeneczey, vice-Maire de Budapest,
  • Borkai Zsolt, Président du Comité National Olympique de Hongrie,
  • László Szabó, Président du Comité Paralympique de Hongrie,
  • Balázs Fürjes, Directeur de Budapest 2024,
  • Tamás Aján, Président de la Fédération Internationale d’Haltérophilie, membre honoraire du CIO,
  • Tamás Gyárfás, vice-Président de la Fédération Internationale de Natation (FINA), Président de la Fédération Hongroise de Natation,
  • István Kovács, « The Cobra », Champion olympique de boxe aux JO d’Atlanta 1996,
  • Judit Polgar, Championne d’échecs, Grand Maître International en 1992,
  • Pál Szekeres, Médaillé de bronze olympique en fleuret par équipe aux JO de Séoul 1988, Champion paralympique de fleuret aux Jeux de Barcelone 1992, Champion paralympique de fleuret et de sabre aux Jeux d’Atlanta 1996, Médaillé de bronze paralympique au sabre aux Jeux de Sydney 2000, Médaillé de bronze paralympique au fleuret aux Jeux de Pékin 2008,
  • Etele Baráth, Président de la Fédération Hongroise de Canoë, membre du Comité Économique et Social Européen,
  • Dénes Kemény, Président de la Fédération Hongroise de Water-polo,
  • József Váradi, Président Directeur Général de la compagnie aérienne hongroise « Wizz Air »,
  • Slomo Köves, co-Fondateur de la Congrégation Juive de Hongrie et rabbin de la Synagogue Óbuda,
  • László Kiss-Rigó, ancien évêque auxiliaire d’Esztergom-Budapest (2004-2006), actuel évêque de Szeged-Csanád,
  • Gusztáv Bienerth, ancien Président Directeur Général de PwC Hongrie, Président de Roland Berger Strategy Consultants pour la Hongrie,
  • János Martonyi, ancien Ministre des Affaires étrangères,
  • Krisztina András, Professeur agrégé de l’Université Corvinus de Budapest, Directrice du Centre de Recherche du Sport Business,
  • Károly Gerendai, Fondateur du Sziget Festival,
  • Attila Szalay-Berzeviczy, économiste, ancien Président de la Bourse de Budapest,
  • László Kövér, Président de l’Assemblée Nationale,
  • György Szilágyi, membre du Parlement de Hongrie.

Le retour en grâce de Pál Schmitt peut s’apparenter à une revanche et ce, après avoir dû démissionner de ses fonctions de Président de la République en 2012.

A l’époque, l’actuel Président de Budapest 2024 avait été accusé de plagiat concernant la réalisation de sa Thèse en 1992.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s