JO 2024 : Les soutiens affluent pour Le Havre

La Ville du Havre a récemment fait acte de candidature pour être sélectionné comme site des épreuves de voile, dans le cadre du projet olympique de Paris 2024.

Si la cité portuaire de Seine-Maritime fut hôte des compétitions pour les JO de Paris 1900 et 1924, elle aura fort à faire face à la concurrence hexagonale, notamment incarnée par La Rochelle (Charente-Maritime), Brest (Finistère) ou encore Hyères (Var). Néanmoins, son expérience sportive et le nombre de ses soutiens – anonymes ou reconnus – pourraient faire pencher la balance en sa faveur.

Près de 3 200 personnes sont ainsi répertoriées sur la page officielle Facebook depuis son lancement, le 26 mai dernier, soit une centaine de plus que celle d’Hyères 2024 pourtant ouverte depuis le 20 avril.

Mais au-delà des citoyens – Havrais et d’ailleurs – plusieurs personnalités politiques et sportives nationales et régionales ont choisi d’appuyer l’ambition olympique du Havre.

(Crédits - Site officiel de Valérie Fourneyron / Lionel Bonaventure / AFP)
(Crédits – Site officiel de Valérie Fourneyron / Lionel Bonaventure / AFP)

L’ancienne Ministre des Sports, Valérie Fourneyron, a ainsi exprimé son attachement à la candidature normande, tout en insistant sur la nécessité de disposer d’un solide projet technique.

« La Normandie est la porte d’entrée maritime naturelle de Paris et de son bassin. Cette proximité est un atout. Comme le disait déjà Napoléon Bonaparte, ‘Paris-Rouen-Le Havre : une seule ville dont la Seine est la grande rue’.

Le Havre et l’estuaire de la Seine sont une terre de nautisme. Il y a en Normandie un vrai savoir-faire et une expérience en la matière, avec une dynamique très forte pour rassembler les institutionnels, les entreprises, le monde sportif et les bénévoles autour de gros événements populaires comme la Transat Jacques Vabre ou le Championnat de France de voile Espoirs.

Cette mobilisation très large est une vraie force. Le Havre, en Normandie, parle au monde. C’est une candidature à la notoriété internationale. Ceux qui vont décider doivent ressentir et partager toute l’envie, tout l’enthousiasme qu’il y a derrière cette candidature… pas seulement celle des institutions, mais aussi celle du mouvement sportif et de la société civile.

Le dossier de candidature doit être sans faille et la population normande fortement mobilisée. Il faut montrer que le territoire a soif des Jeux ! »

Les responsables du sport normand se sont mobilisés ce vendredi matin. Étaient notamment présents, Didier Paulin, Président du Comité Régional Olympique et Sportif ; Paul Adam, Président de la ligue de voile de Haute-Normandie mais encore Sébastien Tasserie, adjoint au Maire du Havre, chargé des Sports (Crédits - Le Havre 2024)
Les responsables du sport normand se sont mobilisés ce vendredi matin. Étaient notamment présents, Didier Paulin, Président du Comité Régional Olympique et Sportif ; Paul Adam, Président de la ligue de voile de Haute-Normandie mais encore Sébastien Tasserie, adjoint au Maire du Havre, chargé des Sports (Crédits – Le Havre 2024)

Le dossier de candidature a d’ailleurs été l’objet d’une journée de réflexion et de travail, ce vendredi, autour des instances sportives locales.

Les autorités ont ainsi pu peaufiner un projet qui sera présenté fin juin à la Fédération Française de Voile et aux responsables de la candidature de Paris 2024.

(Crédits - Site officiel de David Douillet)
(Crédits – Site officiel de David Douillet)

Outre Valérie Fourneyron, un autre ancien Ministre des Sports, lui aussi originaire du territoire normand, a apporté son appui à la candidature du Havre : David Douillet.

Champion olympique de judo en 1996 et en 2000, celui qui est aujourd’hui Député de la 12e circonscription des Yvelines, estime que Le Havre a toutes les qualités nécessaires pour devenir site olympique en 2024.

« Le site est un formidable cadre de compétition pour la voile et les Jeux.

Regardez l’exemple de la Transat Jacques Vabre, que je connais bien, ce sont plus de 300 000 passionnés au Village Départ lors de chaque édition.

La candidature aux JO 2024 sera aussi l’occasion de donner un nouveau souffle au Grand Paris et fédérer ses acteurs. Comment pourrait-elle ne pas inclure Le Havre, dont le port connecte le Grand Paris et ses entreprises au monde entier ?

Dès le départ, la candidature havraise a pu compter sur le soutien des deux régions de Normandie. Aujourd’hui, c’est l’ensemble des forces politiques, économiques et associations de la future ‘Grande Normandie’ qui se mobilise.

Aucune autre des villes candidates pour la voile ne peut s’appuyer sur un tel soutien, et cela comptera au moment du choix final ».

Le Havre 2024 est en effet soutenu par l’ensemble des acteurs politiques locaux et régionaux. Que ce soit le Maire du Havre bien sûr, mais aussi celui de Deauville, Philippe Augier, ou encore le Président du Conseil Départemental de Seine-Maritime, Pascal Martin.

(Crédits - Conseil Départemental de Seine-Maritime / Alan Aubry)
(Crédits – Conseil Départemental de Seine-Maritime / Alan Aubry)

« Le Havre réunit toutes les conditions pour accueillir les épreuves de voile des JO 2024.

La Seine-Maritime est reconnue pour la diversité et la qualité de son offre en matière d’activités nautiques. Nous devons soutenir la pertinence de cette candidature ».

Les élus vont sans nul doute pouvoir mettre en avant la proximité relative du Havre avec Paris (2 heures), mais surtout le fait qu’elle est la première ville de France en nombre de licenciés à la Fédération Française de Voile et qu’elle dispose du premier club français de voile – la Société des Régates du Havre – et du principal port de plaisance de Normandie.

Le lobbying s’annonce donc particulièrement intensif pour les jours et les semaines à venir.

Laisser un commentaire