JO 2024 : La Région Ile-de-France enthousiaste pour la candidature de Paris

Près d’un mois après le Conseil de Paris, la Région Ile-de-France a apporté à son tour un soutien franc et massif à la candidature olympique de la capitale, ce jeudi 07 mai.

Le soutien ne faisait guère de doute, à la fois au regard de l’enthousiasme affiché par le Président de l’institution, Jean-Paul Huchon, qu’au regard de l’engouement exprimé par le Conseil Régional lors des précédents projets olympiques de Paris.

Conseil Régional - IDF

Ainsi, au-delà des traditionnels clivages politiques, 177 suffrages ont été exprimés avec le détail suivant : 136 élus régionaux ont voté le soutien à Paris 2024, tandis que 37 se sont prononcés contre (le groupe Front de Gauche-Parti de Gauche et alternatifs ainsi qu’une partie des élus Europe-Écologie-Les Verts) et 4 se sont abstenus.

Pour Jean-Paul Huchon, « les JO sont une chance unique pour l’Ile-de-France, une occasion unique pour les entreprises franciliennes de montrer leur savoir-faire. Cette candidature n’est possible que tripartite [Etat, Région, Ville de Paris]. D’autant que nous avons construit et financé les grands équipements » à l’instar du Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Illustration : Intervention de Bernard Lapasset, Président de l’Association d’étude Ambition Olympique et Paralympique, lors de la session du Conseil Régional du 07 mai 2015 (Crédits – Région Ile-de-France)

15 pensées

  1. Se prononcer sur un dossier lorsqu’on a pas les éléments de gestion post événement des équipements que l’on envisage de construire (plusieurs aréna et une piscine olympique) relève de l’absence totale d’anticipation et d’une certaine forme irresponsabilité … A moins de laisser la puissance publique combler les déficits …

    J'aime

    1. Pour les arénas manquantes, il semble envisageable d’aménager des structures temporaires ou du moins des équipements des Parc d’expositions de Versailles (https://sportetsociete.org/2013/12/04/jo-2024-quels-sites-pour-une-candidature-francaise/) ou de Villepinte (https://sportetsociete.org/2015/02/17/jo-2024-le-tremblay-aulnay-et-villepinte-veulent-les-jeux/).

      Concernant la piscine olympique, il apparaît nécessaire d’aménager un site pérenne. Le contraire serait une insulte à l’égard du Mouvement olympique mais plus encore à l’égard des nageurs de l’équipe de France qui disposent de l’un des plus grands palmarès au monde… sans avoir de Centre aquatique digne de ce nom.

      Aujourd’hui, la France est incapable d’organiser une compétition internationale en bassin de 50 mètres.

      Promesse des campagnes de 1992, 2008 et 2012 (https://sportetsociete.org/2013/09/30/le-centre-aquatique-olympique-histoire-de-trois-projets-pour-trois-candidatures/), il est donc temps que les parties prenantes au projet olympique 2024 s’engagent fermement sur la construction d’un tel équipement (60 à 80 millions d’euros).

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.