JO 2024 : Anita DeFrantz « espère que les citoyens de Boston pourront écouter ce que le Comité de Candidature a à dire »

Récemment présente au Brésil pour suivre les préparatifs des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de Rio 2016, Anita DeFrantz se veut surtout ambassadrice de premier plan pour convaincre de la pertinence du projet olympique de Boston 2024.

Membre américaine du Comité International Olympique (CIO), Anita DeFrantz croit – à l’instar du Comité Olympique des États-Unis – en la capacité de la ville du Massachusetts à relever la barre après plusieurs mois difficiles dans les sondages et sur le terrain.

Toutefois, dans une interview publiée sur WGBH, l’ancienne athlète évoque ses craintes de voir échouer la candidature de Boston et précise certains points, notamment ce qui concerne le modèle de financement des Jeux.

Boston 2024 - Anita Defrantz

« Je crois qu’il est de mon devoir de contribuer à ramener les Jeux sur le sol des États-Unis, dans mon pays. Je suis heureuse de le faire et je vais certainement donner des conseils pour dire la façon de faire pour remporter l’organisation.

Je parle également avec mes collègues du Comité International Olympique. Chaque fois que je suis avec un membre du CIO, c’est d’ailleurs souvent un sujet de discussion.

Aujourd’hui, il est décevant de constater la baisse de soutien dans l’opinion publique, mais j’espère que les citoyens de Boston pourront écouter ce que le Comité de Candidature a à dire. J’espère qu’ils vont écouter, être patients et poser les questions qu’ils veulent poser. Et comprendre de ce fait qu’une grande occasion pourrait être perdue.

J’espère en outre qu’ils regarderont le fonctionnement des Jeux aux États-Unis. Nous sommes différents de tous les autres pays dans le sens ou le financement se fait principalement grâce au secteur privé. Je ne peux pas dire si oui ou non nous aurons l’excédent que nous avions obtenu lors des Jeux Olympiques de Los Angeles 1984. Depuis, nous avons pu injecter plus de 220 millions de dollars au service de la jeunesse et du sport ».

Les prochaines semaines s’annoncent d’ores et déjà décisives pour la candidature de Boston.

L’entrée en lice plus que probable de Paris pourrait ainsi rebattre les cartes, la capitale française pouvant potentiellement être considérée et ce, au même titre que Boston, comme favorite pour la course aux anneaux olympiques. Mais surtout, la prochaine enquête d’opinion dans le Massachusetts pourrait définitivement venir sceller le sort de la candidature américaine.

Avant le 15 septembre – date limite du dépôt des lettres d’intention auprès du CIO – il apparaît primordial en effet que Boston arrive à renverser la tendance. Un défi important. Un défi dont la concurrence internationale va scruter les moindres détails.

Illustration : Crédits – CIO / R. Juilliart

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.