JO 2024 : La candidature de Boston s’engage sur l’organisation d’un référendum

Longtemps écartée, l’idée d’un référendum relatif à la candidature olympique de Boston (Massachusetts) semble avoir convaincu les promoteurs du projet et ce, compte-tenu de la forte défiance affichée au cours des dernières semaines par les citoyens de la région.

De fait, le Président du Comité de Candidature, John Fish, a annoncé ce matin son intention de demander l’organisation d’un scrutin à l’échelle de l’État du Massachusetts, conformément au souhait exprimé depuis plusieurs mois par les opposants au projet ainsi que par l’ancien candidat au poste de Gouverneur, Evan Falchuk.

Boston 2024 - John Fish

La proposition a rapidement été approuvée par le Maire de Boston, Marty Walsh. Le Gouverneur de l’État, Charlie Baker et le Comité Olympique des États-Unis (USOC) ont également validé cette proposition.

Le référendum ne devrait toutefois pas être organisé avant novembre 2016 – mois électoral intense aux États-Unis avec notamment l’élection présidentielle -, mais cette échéance ne modifie en rien le souhait du Comité de Candidature de rassembler une large majorité de soutien d’ici le 15 septembre 2015.

A cette date, les villes intéressées par l’organisation des Jeux d’été de 2024 devront avoir adressé une lettre d’intention au siège du Comité International Olympique (CIO) à Lausanne (Suisse). Or, si Boston 2024 ne parvient pas à mobiliser les citoyens de la région candidate, le projet ne sera pas soumis aux membres de l’institution olympique, ce qui signifierait l’absence des États-Unis de la course aux Jeux.

Si le risque est grand aujourd’hui, la décision de solliciter un référendum est pourtant pleinement assumée par John Fish.

Comme il l’a d’ailleurs rappelé, « le CIO ne veut pas amener les Jeux sur un territoire où ils ne sont pas les bienvenus ».

Illustration : Crédits – AP / File

4 pensées

  1. Boston semble donc vouloir présenter un dossier au CIO en ne sachant pas trop s’il pourra aller au bout. Je pense que l’idée du référendum en 2016 est tellement incongrue qu’ils essaient de trouver une porte de sortie avec un sondage d’opinion qui enterrera la candidature aux JO.

    La seule chance de Boston est de trouver un leader charismatique fort et rassembleur capable de redresser la barre, car pour le moment, cela donne un peu l’impression que les dirigeants actuels ne savent plus où ils vont. Le plan de communication est lamentable.

    Je pense de plus en plus que la ville et les États-Unis ne seront pas sur la ligne de départ le 15 septembre.

    J'aime

    1. Cela me fait penser, si l’on regarde gouvernance et le leadership, aux errements qu’a connu New York pour les JO 2012 avec Dan Doctoroff à sa tête. Rien de comparable avec Boston mais tout de même quelques similitudes…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.