JO 2022 : La Commission d’évaluation inspecte les sites de Pékin et étudie les plans de la candidature chinoise

Les membres de la Commission d’évaluation du Comité International Olympique (CIO), qui sont arrivés dimanche à Pékin (Chine) et qui se sont entretenus hier avec les représentants de la candidature olympique, doivent effectuer ce mardi la première série de visites sur les sites proposés pour accueillir les JO d’hiver en 2022.

La capitale chinoise mise en particulier sur la réutilisation des installations aménagées pour les Jeux d’été de 2008 et ce, afin de démontrer la pleine prise en compte des recommandations de l’Agenda 2020 et le respect de l’héritage olympique.

Cette expérience et cette capacité à mobiliser des sites déjà existants constituent indéniablement un atout pour Pékin 2022. Reste toutefois à convaincre de la pertinence d’un projet qui vise haut et fort à séduire 300 millions de Chinois en permettant à ces derniers d’avoir accès à des infrastructures de sports d’hiver de grande qualité.

Pékin 2022 - photo officielle

Accueillie ce matin par Liu Yandong, vice-Première Ministre de la République Populaire de Chine, la délégation olympique a en tous cas eu confirmation de l’engagement plein et entier des autorités nationales.

« Nous remplirons les promesses que nous avons faites dans le dossier de candidature et fournirons toutes les garanties financières et légales nécessaires pour accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2022 » a notamment rappelé la responsable politique.

Cet engagement institutionnel et de surcroît financier, fut déjà mis en avant par le Président de la République Populaire de Chine il y a deux mois mois. Ce dernier fonde en effet de réels espoirs sur la candidature aux Jeux et espère sans nul doute un effet tremplin similaire à celui engendré par l’organisation des JO de Pékin 2008.

Sur ce point, Alexander Zhukov, Président de la Commission d’évaluation du CIO (ci-dessous), s’est rappelé des dernières visites olympiques à Pékin et a mis en perspective les engagements des officiels chinois.

Pékin 2022 - Alexander Zhukov

« Le succès de la dernière visite de la Commission d’évaluation en 2001 et les Jeux Olympiques de 2008 qui ont suivi est bien connu. Quelques années se sont écoulées depuis cette visite.

Non seulement la ville s’est développée de manière significative mais le Mouvement olympique a changé également.

Nous sommes ravis de noter que le Comité de Candidature de Pékin 2022 a déjà intégré certaines recommandations de l’Agenda Olympique 2020 dans son concept des Jeux.

Vous avez assuré que les sites sportifs de classe mondiale qui existent déjà seront utilisés au maximum, vous profitez de votre expérience d’avoir accueilli des grands événements internationaux, et vous avez identifié des objectifs d’héritage très clairs ».

Pékin 2022 - arrivée de la délégation olympique

A l’issue de cet accueil, les membres de la Commission d’évaluation du CIO ont assisté à des présentations détaillées des plans de Pékin 2022 dans les domaines de la durabilité, de l’héritage, du concept d’organisation des Jeux ou encore de l’aménagement des Villages Olympiques.

La Commission s’est ensuite rendue sur les sites de la capitale chinoise, autrement dit, les installations qui sont appelées à constituer le pôle glace des JO 2022. Sur l’ensemble du dispositif hérité de 2008, cinq équipements sont prévus pour accueillir des compétitions olympiques :

  • Le Stade National pour les Cérémonies d’ouverture et de clôture,
  • Le Centre National de natation – Cube d’eau – pour les épreuves de curling,
  • Le Palais National omnisports pour les matchs du tournoi de hockey-sur-glace masculin,
  • Le Palais Omnisports de Pékin pour les épreuves de patinage artistique et le short-track (patinage de vitesse sur piste courte),
  • Le Centre Sportif de Wukesong pour les rencontres du tournoi de hockey-sur-glace féminin.

Outre ces équipements, la délégation olympique a inspecté les lieux où seront édifiés l’Anneau National de patinage de vitesse ainsi que le Village des Athlètes.

Signe de l’engagement majeur des autorités, ces deux sites seront aménagés avec ou sans l’obtention des Jeux d’hiver de 2022.

Pékin 2022 - Réunion

Au-delà du développement du marché des sports d’hiver, la candidature olympique de la Chine entend profiter des Jeux pour apporter un programme éducatif reposant sur les fondements olympiques à l’ensemble des jeunes chinois.

Le projet vise également à améliorer la prise en compte du développement durable dans les politiques publiques et ce, à l’heure où la pollution atmosphérique fait débat en Chine.

Enfin, la candidature et le cas échéant l’accueil des Jeux, doivent permettre de créer 60 000 nouveaux emplois dans les domaines du tourisme, des loisirs, de la culture et bien sûr du sport.

Pour Wu Jingmi, Secrétaire général du Comité de Candidature, « nous sommes convaincus que l’héritage de Pékin 2022 sera puissant, de grande envergure et attrayant pour le Mouvement olympique et pour la Chine ».

Illustrations : Crédits – Pékin 2022

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.