JO 2024 : Les citoyens du Massachusetts soutiennent Boston mais refusent de financer les Jeux

Quelques jours après avoir été sélectionnée par le Comité Olympique des Etats-Unis (USOC), la candidature de Boston (Massachusetts) semble avoir recueilli les fruits d’un intense travail de communication, notamment sur les réseaux sociaux.

En effet, selon un récent sondage Sage Consulting, la candidature olympique recueille le soutien de plus de 55% des résidents du Massachusetts. Dans le même temps, moins de 40% se prononcent contre ce projet et 5% se montrent indécis.

Le précédent sondage mené par l’institut, en octobre 2014, faisait état d’un soutien de l’ordre de 48%. Légèrement mieux qu’un sondage en date de juin 2014.

Au regard des résultats de ces deux enquêtes et de la hausse du taux de soutien, le Maire de la ville, Marty Walsh, aurait pris la décision de ne pas s’engager dans l’organisation d’un référendum, contrairement aux élus de Berlin ou Hambourg dans le cadre de la candidature allemande.

Il est vrai qu’un tel scrutin peut conduire à un résultat bien éloigné des enquêtes d’opinion ou une issue inimaginable pour les promoteurs d’une candidature. Récemment, les villes de Munich (Allemagne), Cracovie (Pologne) ou encore Davos / St-Moritz (Suisse) en ont fait les frais dans la course aux JO d’hiver de 2022.

Boston 2024 - sondage janvier 2015

Mais si le soutien à la candidature de Boston apparaît aujourd’hui comme une évidence et ce, malgré l’opposition structurée et les critiques liées au manque de transparence, les partisans du projet olympique doivent s’atteler à rassurer la population quant au financement des Jeux.

Sans doute inquiète et soucieuse de ne pas connaître un dérapage des coûts à l’image de Pékin 2008 ou Sotchi 2014, la population locale se montre en effet largement opposée à un financement public du projet pour 2024.

D’après le sondage réalisé auprès de 1 600 personnes, quelques 61% des résidents se prononcent contre l’utilisation des deniers publics et donc de l’argent des contribuables de Boston et du Massachusetts.

Estimés pour l’heure à 4,5 milliards de dollars (3,87 milliards d’euros), les Jeux de Boston 2024 devraient être financés par des investissements privés selon les souhaits du Comité de Candidature et du Maire de la ville, Marty Walsh. Celui-ci propose toutefois de mettre la main à la poche en matière d’aménagement urbain, notamment dans le domaine des transports.

Le niveau des investissements prévus de part et d’autre sera à n’en pas douter au cœur des prochaines réunions publiques organisées par la ville et Boston 2024. Car si la candidature a aujourd’hui le vent en poupe, rien ne permet de dire que cet enthousiasme perdurera dans les prochains mois, notamment au moment de l’entrée en lice officielle, le 15 septembre 2015.

Face à la concurrence internationale, la ville du Massachusetts devra alors démontrer sa capacité à convaincre davantage ses citoyens. Un taux de soutien de 55% est certes encourageant, mais demeure largement insuffisant pour convaincre le Comité International Olympique (CIO).

15 pensées

    1. La ville de Rome dispose de sites emblématiques majeurs (Foro Italico…) mais est plombée par sa dette abyssale.

      Boston est quant à elle une nouvelle venue dans la course olympique et doit encore faire ses preuves, mais au regard de son dossier technique – dont une présentation sera réalisée ici-même d’ici peu – la cité a de réelles chances.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.