Présidence du CIO : Sergueï Bubka entre sur la piste

Il est le sixième à se porter candidat à la présidence du Comité International Olympique (CIO). Après Thomas Bach, Ser Miang Ng, Ching-kuo wu, Richard Carrion et Denis Oswald, c’est désormais l’ancien perchiste – recordman du monde – Sergueï Bubka, qui a officialisé sa démarche en marge du Congrès SportAccord, qui se tient cette semaine à Saint-Pétersbourg (Russie).

Star de l’athlétisme, Sergueï Bubka a participé à quatre reprises aux Jeux Olympiques : Séoul 1988, Barcelone 1992, Atlanta 1996 et Sydney 2000.

Champion olympique du saut à la perche en 1988, Sergueï Bubka a également raflé six titres de champion du monde (1983, 1987, 1991, 1993, 1995, 1997) et a battu 35 records du monde. Il demeure d’ailleurs, encore aujourd’hui, le recordman de la discipline, avec 6,15 mètres.

Serguei Bubka - CIO

A la fin de sa carrière sportive, l’Ukrainien entreprend de gravir les échelons des institutions sportives internationales.

Membre du Comité National Olympique d’Ukraine, il en devient le Président à compter de l’année 2005. Dès lors, l’ancien perchiste va d’abord évoluer au sein de la Fédération International d’Athlétisme (membre de la Commission des Athlètes dès 2001, de la Commission des Compétitions dès 2003 puis vice-président dès 2007), avant de prendre ses galons de personnalité incontournable au CIO.

Au cœur de la prestigieuse institution de Lausanne (Suisse), Sergueï Bubka confirme peu à peu son influence : membre de la Commission Exécutive en qualité de représentant des athlètes (2000-2008); il devient également membre puis Président de la Commission des Athlètes (2002-2008). L’Ukrainien a en outre exercé les fonctions de membre de la Commission « CIO 2000 » chargée des réformes olympiques (1999), ainsi que de la Commission d’Evaluation des Villes Candidates aux JO 2008, de la Commission de Coordination des Jeux de Pékin 2008 et de Rio 2016.

Actuellement, Sergueï Bubka compte sur son poste de Président de la Commission de Coordination des Mondiaux d’Athlétisme de Moscou 2013, pour convaincre les électeurs olympiques, de ses capacités et de ses compétences.

L’expérience sportive et institutionnelle de Sergueï Bubka est un atout indéniable et l’ancien athlète compte bien sûr s’appuyer sur cette force : « Je suis convaincu que toutes ces expériences me donnent une base solide pour travailler avec vous et pour ouvrir un nouveau chapitre de l’histoire de notre organisation » a-t-il insisté dans une lettre adressée aux membres du CIO.

« L’athlétisme et le Mouvement Olympique sont dans mon cœur. C’est ma vie, ma passion. Et aujourd’hui, je pense qu’il est temps pour moi de concourir à l’élection de la présidence olympique ».

Pour l’ancien sportif, l’un des dossiers sensibles du CIO pourrait être ré-ouvert après son élection, à savoir l’interdiction, pour les membres du CIO, de se rendre dans les Villes Candidates aux Jeux Olympiques. Ces visites avaient été interdites à la suite du scandale de Salt Lake City et des recommandations de la Commission des réformes « CIO 2000 ». De fait, Sergueï Bubka se dit ouvert sur ce sujet et estiment « que les temps changent rapidement. Si les membres estiment que ces visites sont nécessaires, nous examinerons la situation ».

D’autres candidats pourraient se déclarer dans les prochains jours – Nawal El Moutawakel – mais la course devrait néanmoins se jouer entre Sergueï Bubka, Thomas Bach, voire peut être aussi Richard Carrion et Denis Oswald.

Illustration – CIO / Media

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.