Le CIO rend hommage à Elizabeth II, une reine dans l’histoire des Jeux

Au lendemain de l’annonce du décès de la reine Elizabeth II, le Président du Comité International Olympique (CIO) et les membres de la Commission Exécutive de l’institution de Lausanne (Suisse) ont rendu hommage à la souveraine britannique.

La Commission Exécutive du CIO observant une minute de silence en hommage à la reine Elizabeth II, vendredi 09 septembre 2022 (Crédits – IOC / Greg Martin)

En préambule de la deuxième journée de réunion de la Commission Exécutive – avant dernier rendez-vous annuel de l’instance – vendredi 09 septembre, le Président du CIO a tenu à exprimer son souvenir de la reine Elizabeth II, tout en adressant ses pensées et celles du Mouvement Olympique à la famille royale britannique.

Comme l’a ainsi évoqué Thomas Bach :

Avec le décès de Sa Majesté la reine Elizabeth II, nous avons perdu un grand défenseur du sport et du Mouvement Olympique.

Déjà présente aux Jeux Olympiques de Londres en 1948, Sa Majesté est le seul Chef d’État à avoir déclaré ouvertes deux éditions des Jeux Olympiques.

Sur ce point, il convient de reconnaître que la reine Elizabeth II a inscrit son nom dans la grande histoire de l’Olympisme.

Si elle est évidemment associée à la proclamation de l’ouverture des Jeux d’été de Montréal 1976, puis de ceux de Londres 2012, la souveraine défunte a également été l’hôte d’un nombre record d’éditions olympiques.

De fait, tant en sa qualité de reine, que de Chef du Commonwealth, Elizabeth II a été l’hôte de quelques six rendez-vous olympiques, été et hiver confondus, à savoir Melbourne 1956, Montréal 1976, Calgary 1988, Sydney 2000, Vancouver 2010 et enfin Londres 2012.

Pour l’édition 2012, Elizabeth II – qui a donné son nom au Parc Olympique après la clôture de l’événement – avait eu l’occasion de visiter les infrastructures édifiées pour l’occasion, notamment le Centre Aquatique Olympique en présence de l’architecte du lieu, Zaha Hadid.

La reine avait par la suite marqué de son empreinte la Cérémonie d’ouverture, au travers d’un clip savamment orchestré et gardé secret jusqu’au dernier moment, avec le concours de Daniel Craig, alors acteur emblématique de la franchise « James Bond ».

Cette séquence – devenue culte – avait permis de mettre en avant le somptueux décor de Buckingham Palace, la traversée de Londres en hélicoptère et enfin l’arrivée spectaculaire au-dessus du Stade Olympique, certes en comptant sur la participation de cascadeurs pour incarner les rôles principaux de la monarque et de son invité du cinéma.

Avant cela, la monarque britannique avait apporté son soutien à la candidature londonienne le 02 juillet 2005, avec l’envoi d’un message d’encouragement quelques jours seulement avant la Session du CIO qui avait in fine conduit à l’attribution des Jeux, le 06 juillet.

Dans ce message, Elizabeth II déclarait alors :

J’ai été impressionnée de voir comment les gens se sont unis derrière la candidature pour amener les Jeux Olympiques et Paralympiques au Royaume-Uni en 2012.

En tant que nation, nous partageons une grande passion pour le sport et un désir de voir une plus grande participation au sport, en particulier chez les jeunes.

Le Mouvement Olympique a beaucoup fait pour promouvoir les valeurs du sport et montrer comment ces valeurs peuvent nous inspirer.

Je souhaite bonne chance à Lord Coe et à son équipe lors de la réunion du CIO à Singapour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Peu après la victoire britannique, la reine avait une fois de plus témoigné de son soutien en adressant ses félicitations à la candidature menée par Sebastian Coe.

Ce dernier n’a d’ailleurs pas manqué de saluer la mémoire de la reine. Sur le réseau social Twitter, l’actuel Président de World Athletics, en outre membre du CIO, a ainsi affirmé :

La reine était une constante tellement aimée dans la vie par tant de personnes pendant tant d’années, qu’il est difficile de comprendre qu’elle ne soit plus avec nous.

Je n’oublierai jamais son engagement total pour le succès des Jeux Olympiques et Paralympiques de Londres 2012.

Dans la droite ligne de celui qui fut anobli par la monarque en 2002, le Président du CIO a lui-aussi témoigné de l’engagement et de la passion de la souveraine pour le sport :

Chaque fois qu’on la voyait assister à un événement sportif, on pouvait sentir sa passion pour le sport et la joie que celui lui procurait. Elle était elle-même une cavalière accomplie.

Son arrivée à la Cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de 2012 à Londres est une parfaite illustration de son amour pour le sport et de son merveilleux sens de l’humour, comme en atteste sa participation à cette vidéo mondialement connue qui restera dans les mémoires de tous ceux qui l’ont vue.

En signe de respect pour la famille royale – et en particulier pour la Princesse Royale Anne, membre du CIO – les personnalités de la Commission Exécutive ont observé une minute de silence, tandis que le drapeau olympique et celui de l’Union Jack ont été mis en berne devant la Maison Olympique, siège du CIO.

Laisser un commentaire