Tokyo 2020 : Un programme olympique pour le Président Macron

A l’instar de Jill Biden pour les États-Unis, le Président de la République, Emmanuel Macron, est arrivé au Japon pour assister à la Cérémonie d’ouverture des Jeux de Tokyo 2020. Le Chef de l’État va profiter d’une présence de deux jours pour rencontrer les dirigeants nippons, au premier rang desquels, l’Empereur Naruhito.

Le Président de la République Française, Emmanuel Macron, et le Président du Comité International Olympique, Thomas Bach, lors de leur entrevue à Tokyo, vendredi 23 juillet 2021 (Crédits – IOC / Greg Martin)

En qualité de Président du prochain pays hôte de l’événement olympique et paralympique, Emmanuel Macron se devait d’être présent à Tokyo cette semaine.

Seul leader du G7 à faire le déplacement jusqu’au « Pays du Soleil Levant », le Chef de l’État souhaite ainsi saluer l’engagement des autorités nippones et celles du Mouvement Olympique pour leur détermination à organiser les Jeux et à faire de cet événement planétaire, une parenthèse dans le contexte sanitaire encore délicat lié à l’épidémie de Covid-19, tout en affichant son soutien aux 378 athlètes tricolores engagés pour la quinzaine olympique.

Ce qui constitue par ailleurs une amorce du passage de relais en direction de Paris 2024 doit en outre permettre à Emmanuel Macron de consolider encore davantage ses relations avec le Japon, des rencontres diplomatiques au sommet ayant été planifiées.

Vue extérieure du Stade Olympique de Tokyo (Crédits – Japan Sport Council)

Accompagné du Ministre de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer, le Président français va ainsi assister à la Cérémonie d’ouverture des Jeux, ce vendredi dès 20h00, heure locale (13h00 dans l’Hexagone).

Mais avant cela, Emmanuel Macron s’est d’ores et déjà entretenu avec le Président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach. Après une chaleureuse accolade, les deux dirigeants se sont prêtés au jeu des photographes avec, entre leurs mains, un exemplaire de la torche olympique des Jeux de Tokyo 2020.

Puis à l’issue de leur échange, le Président de la République n’a pas manqué de souligner l’importance des Jeux dans le contexte actuel, que ce soit pour Tokyo 2020 ou Paris 2024.

Comme l’a ainsi déclaré celui qui devrait, sauf énorme surprise, être candidat à sa propre succession lors de l’élection présidentielle du printemps 2022 :

Il faut, y compris dans cette période de pandémie, apprendre à vivre avec le virus et continuer, d’abord pour que l’esprit olympique, dans cette période où il est si nécessaire – qui est un esprit de coopération. Ensuite aussi parce que nos athlètes en ont besoin, car c’est un rendez-vous important dans la vie de nos athlètes.

Nous sommes à pied d’œuvre, on sort du bureau et d’une très bonne discussion avec le Président du CIO, Thomas Bach, et nous allons donc, nous aussi, continuer à aller de l’avant, pour préparer notre pays au rendez-vous de 2024, nos athlètes, mais aussi je dirais, nos enfants et toute la société, et être au rendez-vous de ces valeurs et de l’exigence de la performance.

Après cette séquence, où il a pu saluer les membres français de l’institution olympique, à savoir Tony Estanguet – dont le mandat s’achève à l’issue de ces Jeux – par ailleurs Président du Comité d’Organisation des Jeux (COJO) de Paris 2024, Guy Drut, et Jean-Christophe Rolland, ainsi que le Président de la Commission de Coordination du CIO pour les Jeux de 2024, Pierre-Olivier Beckers-Vieujant, le Chef de l’État s’est rendu au Club France pour un déjeuner.

L’occasion alors d’évoquer les objectifs de Tokyo 2020 et Paris 2024, mais aussi les sujets du sport tricolore, avec la nouvelle Présidente du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), Brigitte Henriques, qui a récemment succédé à Denis Masseglia, qui s’est quant à lui vu remettre l’Ordre Olympique des mains de Thomas Bach en milieu de semaine.

Vue des anneaux olympiques implantés dans la Baie de Tokyo (Crédits – 2021 – IOC / Yuichi Yamazaki)

Tout à la fois symbolique et exceptionnel, l’Empereur du Japon, Naruhito, a en outre convié les officiels étrangers ayant fait le déplacement jusqu’à Tokyo à une rencontre au Palais Impérial.

Avant de s’installer dans les tribunes du Stade Olympique, le Président français doit encore s’entretenir avec le Premier Ministre, Yoshihide Suga.

Enfin, ce samedi, avant de prendre la direction de la Polynésie Française, Emmanuel Macron devrait clôturer sa séquence tokyoïte par un passage sur certains sites de compétitions.

Laisser un commentaire