Los Angeles désignée Ville Hôte des premiers World Urban Games

Opposée à Budapest (Hongrie) dans l’ultime ligne droite, Los Angeles (Californie, États-Unis) a finalement été désignée comme Ville Hôte des premiers World Urban Games qui auront lieu en 2019.

Imaginé par la Global Association of International Sports Federations (GAISF) présidée jusqu’à peu par Patrick Baumann, cet événement se veut résolument moderne, avec la valorisation de sports urbains particulièrement populaires auprès du jeune public.

Cette dimension est loin d’être anodine à l’heure où les Fédérations Internationales cherchent à se démarquer pour proposer des disciplines nouvelles et dynamiques afin de conserver ou d’accroître une certaine influence auprès d’un public qui consomme différemment les sports, que ce soit dans la pratique (hors cadre traditionnel) ou dans la perception (réseaux sociaux, tablette, mobile).

Logo des World Urban Games de Los Angeles 2019 (Crédits – GAISF)

L’année prochaine, jusqu’à 700 athlètes se rassembleront ainsi autour de sports urbains identifiés en partenariat avec sept Fédérations Internationales membres de la GAISF.

De fait, quatre disciplines et sports prochainement intégrés au programme olympique des Jeux de Tokyo 2020 seront proposés aux Jeux Urbains de Los Angeles :  le basketball 3×3 (FIBA), le BMX freestyle (UCI), l’escalade sportive (IFSC), ainsi que le skateboard street et park (World Skate).

En plus de ces compétitions, les Jeux Urbains proposeront aussi la mise en avant de disciplines modernes et en pleine expansion majoritairement pratiquées par un jeune public : le break dance (WDSF), le frisbee (WFDF), le parkour (FIG) et le roller freestyle (World Skate).

Pour permettre la tenue de l’événement – dont l’organisation a été confiée à Patrick Soon-Shiong, Président de NantWorks et propriétaire du Los Angeles Times -, un parc urbain sera spécialement conçu au Sud de Los Angeles, dans le secteur d’El Segundo, non loin de l’aéroport international LAX.

(Crédits – GAISF)

Du succès de la première édition dépendra bien sûr la tenue de la seconde qui se déroulera aussi – le cas échéant – dans la « Cité des Anges ».

Peu après la désignation de Los Angeles, Raffaele Chiulli a d’ailleurs précisé les raisons du choix de la cité californienne :

Les premiers World Urban Games seront un événement historique et nous sommes convaincus que nous ne pouvions avoir un meilleur hôte que la ville de Los Angeles.

C’est une ville jeune, dynamique et créative qui a contribué à façonner la culture de la jeunesse et des sports urbains qui sont au cœur des World Urban Games.

Ces Jeux seront un festival de cinq jours associant sports, musique et culture de la nouvelle génération et Los Angeles promet en ce sens d’accueillir les plus grands athlètes et amateurs de sports urbains.

Celui qui est devenu dans la foulée le nouveau patron de la GAISF, a en outre salué l’engagement des Fédérations Internationales associées à la mise en œuvre de ce projet d’envergure.

Il a également eu une pensée pour Patrick Baumann, artisan de ces World Urban Games, qui est décédé subitement le mois dernier.

Je voudrais remercier les Fédérations Internationales qui ont engagé ce projet avec tant d’enthousiasme et qui, avec la ville, organiseront les World Urban Games dans seulement 10 mois.

Le projet des World Urban Games était la vision de notre défunt Président Patrick Baumann. Son travail acharné et sa positivité sont la raison pour laquelle nous sommes prêts à faire l’annonce d’aujourd’hui.

Nous nous concentrons désormais pleinement sur la ville de Los Angeles, le Comité d’Organisation et les Fédérations Internationales pour faire de la vision de Patrick une réalité.

Patrick Baumann lors de la visite à Paris, en mai 2017, de la Commission d’évaluation pour les JO 2024 (Crédits – Sport & Société)

Au moment où Los Angeles prépare – avec près de dix ans d’avance – la tenue des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été, l’organisation des World Urban Games devrait être une source d’inspiration pour le Comité d’Organisation des JO 2028.

Ce dernier, porteur durant le processus de candidature de l’argumentaire de Jeux d’une nouvelle ère, regardera sans nul doute avec beaucoup d’intérêt les préparatifs et le déroulement des compétitions des World Urban Games avec, en ligne de mire, la sélection prochaine de disciplines et de sports additionnels pour l’Olympiade californienne.

Bien qu’une telle sélection ne soit pas encore à l’ordre du jour, le choix d’éventuels entrants pourrait néanmoins être préfiguré par l’attention portée autour des sports urbains proposés à Los Angeles en 2019.

Pour l’heure, le Comité International Olympique (CIO) se focalise sur la sélection de disciplines et de sports additionnels pour les Jeux de Paris 2024 et ce, en lien avec le Comité d’Organisation (COJO) et avec le concours des Fédérations Internationales désireuses d’apporter un nouvel élan grâce à une ou plusieurs disciplines.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.