LA 2028 : La délégation de coordination salue les efforts d’ores et déjà réalisés

Moins d’un an après la double attribution des Jeux d’été de 2024 et de 2028, le Comité International Olympique (CIO) et le Comité International Paralympique (IPC) ont pu conduite – chacun de leur côté mais aussi en coordination – les premiers échanges et visites à Paris et à Los Angeles durant les mois écoulés.

A Paris, le CIO puis l’IPC ont très tôt pris leur marque auprès des dirigeants du Comité d’Organisation des JO 2024 et ce, afin de préparer au mieux la première visite de la Commission de Coordination en juin dernier.

A Los Angeles, les deux institutions ont également débuté le travail de coopération qui amènera la Cité des Anges à accueillir les troisièmes Jeux de son histoire après les éditions 1932 et 1984.

(Crédits – CIO)

Si l’échéance de 2028 laisse évidemment une marge de manœuvre plus confortable à Los Angeles, il n’en demeure pas moins que les organisateurs ont rapidement souhaité impulser et accompagner les premiers chantiers.

Le déplacement effectué cette semaine par une délégation du CIO et de l’IPC menée par Patrick Baumann, Président de la Commission de Coordination des Jeux de 2028, et par Christophe Dubi, Directeur exécutif des Jeux Olympiques, a d’ailleurs permis de constater l’état d’avancement de ces chantiers, que ce soit sur le plan logistique, mais aussi purement sportif.

De fait, durant deux journées, la délégation a pris le temps d’échanger avec les représentants du Comité d’Organisation, en premier lieu desquels Gene Sykes, Directeur Général de LA 2028 et Janet Evans, vice-Présidente chargée de la relation avec les athlètes.

Au cours de ces échanges, la délégation de coordination a d’abord été informée de la mise en œuvre prochaine de certains éléments du programme de développement du sport pour la jeunesse. Dès 2019, ledit programme sera ainsi piloté par les dirigeants de LA 2028 grâce à l’accord tripartie signé en juillet 2017, accord qui prévoit une enveloppe globale de 160 millions de dollars pour assurer l’installation effective des activités sportives pour les jeunes de la région de Los Angeles.

Les échanges de LA 2028 avec la délégation olympique et paralympique ont ensuite porté sur les contours du futur Marketing Plan Agreement avec en particulier, l’instauration d’une structure conjointe entre LA 2028 et le Comité Olympique des États-Unis (USOC) chargée de superviser les droits marketing des deux autorités.

Enfin, élément non-négligeable de la visite en Californie, la délégation a inspecté trois sites destinés à accueillir des événements lors des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2028. Les sites en question n’ont évidemment pas été choisis au hasard.

État d’avancement du chantier du Los Angeles Stadium, le 26 juin 2018 (Crédits – Los Angeles Rams)

En visitant ainsi les sites du Memorial Coliseum, du Los Angeles Stadium et du Banc of California Stadium, les leaders olympiques et paralympiques ont pu mesurer le degré d’engagement de LA 2028 pour l’aménagement d’installations pérennes avec l’apport exclusif d’investisseurs du secteur privé, conformément aux promesses du dossier de candidature.

Les deux premières structures, respectivement en cours de rénovation et de construction, seront au cœur du dispositif de 2028, puisqu’elles accueilleront conjointement et dans le cadre d’une mise en scène inédite dans l’histoire des Jeux, les Cérémonies d’ouverture et de clôture. En parallèle, les deux stades offriront un écrin de premier choix pour les compétitions d’athlétisme (Memorial Coliseum) et pour les épreuves de tir-à-l’arc (abords du L.A. Stadium).

Pour mener à bien ces chantiers, un budget de 270 millions de dollars sera consacré d’ici 2019 dans la rénovation du Memorial Coliseum grâce à l’investissement de l’Université de Californie du Sud à Los Angeles (USC) et à un don de 7,5 millions de dollars de la part de la Fondation de la Famille Argyros. Du côté du L.A. Stadium à Inglewood, l’investissement se veut bien plus conséquent afin de doter la région de Los Angeles d’un stade ultra-moderne en capacité d’abriter les plus grands événements  à l’instar du Super Bowl 2022. En prenant en compte la globalité du projet porté par Stan Kroenke, propriétaire de la franchise des Los Angeles Rams (football américain), l’investissement sur le site de l’ancien hippodrome de Hollywood Park se chiffrera ainsi à près de 5 milliards de dollars.

Pour ce qui est du Banc of California Stadium, le Los Angeles Football Club (LAFC) a apporté 350 millions de dollars pour édifier en deux ans un stade moderne et écologiquement responsable de 22 000 places, non loin du Coliseum et au centre du futur Downtown Sports Park des Jeux de 2028.

(Crédits – LAFC / Banc of California Stadium)

A l’issue de la visite des sites, Patrick Baumann a salué les efforts d’ores et déjà entrepris par le Comité d’Organisation de LA 2028.

« Nous sommes ravis de constater les avancées de Los Angeles 2028 depuis l’attribution des Jeux Olympiques.

L’équipe de LA 2028 s’est concentrée sur l’élaboration de plans destinés à livrer des Jeux uniques et inoubliables qui sont également alignés sur la Nouvelle Norme et l’Agenda Olympique 2020.

L’accent sur l’héritage est maintenu en permanence pendant que sont jetées les bases d’une organisation guidée par des valeurs et fiscalement responsable, opérée par une équipe compétente et dynamique » a notamment affirmé le Président de la Commission de Coordination chargée des Jeux de 2028.

Des efforts qui en appellent d’autres, LA 2028 n’ayant pas pour objectif de réduire la cadence au cours des mois et années à venir, bien au contraire.

En lien avec les investissements privés et les engagements des autorités publiques de Los Angeles et de l’État de Californie, de nombreux projets verront le jour d’ici 2028, en particulier dans le domaine des transports propres, mais également dans l’aménagement urbain et sportif dans les territoires associés à l’événement sportif, à l’image de la ville de Long Beach.

Les prochaines visites des représentants du Mouvement Olympique et Paralympique à Los Angeles devraient en ce sens être révélatrices de l’avancement continu des chantiers.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.